Fausse affaire d'espionnage : l'ex-M. Sécurité de Renault licencié

le
0
Soupçonné d'avoir organisé la fausse affaire d'espionnage au sein de Renault, Dominique Gevrey, aujourd'hui en détention, a été licencié pour faute grave.

L'ancien responsable de la sécurité de Renault, Dominique Gevrey, a été licencié pour faute grave, selon un courrier daté du 6 mai. Soupçonné d'avoir organisé la fausse affaire d'espionnage qui a secoué durant plusieurs semaines le constructeur automobile, il se voit reprocher d'avoir «obstinément refusé de communiquer aux enquêteurs» le nom de son informateur, «alors que la véracité des informations communiquées par ce dernier pouvait être mise en doute». «Il s'avère que vous seul connaissiez l'identité de cet informateur», relève Renault dans ce courrier que l'AFP s'est procurée.

«Ce refus délibéré et persistant de coopération a nui incontestablement au déroulement de l'enquête et à la société Renault, dont l'intérêt évident est de permettre une manifestation rapide de la vérité», y est il écrit encore dans la lettre de licenciement.

Par ailleurs, «les sommes réglées par Renault en contrepartie de ces informations auraient été versée

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant