Faurecia va fermer son site des Vosges, 78 postes supprimés

le , mis à jour à 11:26
0

PARIS (Reuters) - L'équipementier automobile Faurecia a annoncé jeudi la fermeture prochaine de son usine de Nompatelize (Vosges), spécialisée dans les armatures de sièges et qui emploie 78 personnes.

Le site lorrain faisait l'objet d'un plan de réindustrialisation depuis 2011, avec l'accueil de la production d'un véhicule électrique utilitaire pour Muses, une jeune société lorraine.

"Les membres du CCE ont été informés de la baisse structurelle et pérenne des productions d'armatures de sièges ainsi que des perspectives d'activité annoncées par la société Muses, porteuse du principal projet de reconversion industrielle du site", déclare le groupe, détenu à 51% environ par PSA Peugeot Citroën, dans un communiqué.

"Il a notamment été indiqué que les volumes de Muses sont très loin du niveau initialement annoncé et du niveau qui permettrait (...) de maintenir une activité sur le site."

Faurecia ajoute qu'il s'efforcera d'accompagner la mobilité de chacun des salariés concernés et leur recherche de nouveaux emplois.

L'équipementier réorganise depuis plusieurs années son outil industriel mondial et renforce notamment ses sites de production plus low cost, au Mexique ou en Europe de l'Est par exemple. Il a engagé la fermeture de huit de ses 22 usines de mécanismes et d'armatures de sièges d'ici 2017, et a déjà fermé fin 2013 un site au Canada.

Faurecia, dont le site breton de Redon (Ille-et-Vilaine) - 36 personnes - fermera également ses portes le 30 juin, avait déjà réduit de moitié la taille de l'usine de Nompatelize.

(Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant