Faurecia quasi-désendetté, mais prudent sur ses ventes 2016

le
0
    * Dette nette -31% en 2015 à E963 mlns, quasi-éliminée en 
2016 avec la vente des extérieurs 
    * CA +9,9% en 2015, +5,2% à changes et périmètre comparable 
    * Faurecia voit une croissance ralentie en 2016, l'action 
perd 5% 
    * Marge opérationnelle +80 pdb à 4,4%, net plus que doublé 
 
 (Actualisé avec présentation, précisions et commentaire) 
    par Gilles Guillaume 
    PARIS, 11 février (Reuters) - Faurecia  EPED.PA  a ramené 
l'an dernier sa dette sous la barre du milliard d'euros et 
amélioré sa marge opérationnelle, mais l'équipementier 
automobile s'attend à un ralentissement de la croissance de ses 
ventes en 2016 sur des marchés moins porteurs. 
    Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 20,7 milliards 
d'euros en 2015, en progression de 9,9%. Si l'on gomme un effet 
de change positif de 1,29 milliard d'euros et l'impact 
périmètre, la croissance organique ressort à 5,2%, toujours très 
supérieure à celle de la production automobile mondiale. 
    L'année 2016 s'annonce mois porteuse. Le groupe s'attend à 
ce que la croissance de la production automobile mondiale 
devienne "très modérée", après +1,5% en 2015, et anticipe un 
ralentissement de la progression de son chiffre d'affaires, avec 
une hausse organique de 1% à 3% attendue. 
    Vers 9h30, l'action perd ainsi 5,25% à 28,25 euros, sous 
performant l'indice SBF 120 <.SBF 120> (-3,5%). 
    "Faurecia a publié des résultats annuels meilleurs que 
prévu, mais les prévisions de chiffre d'affaires paraissent 
prudentes avant la journée investisseurs du 19 avril", commente 
Kepler Cheuvreux dans une note. "Faurecia a des marges 
inférieures à celles de ses concurrentes, une exposition plus 
forte à la Chine, mais n'a plus désormais de bilan faible." 
    L'équipementier automobile a réduit de 31% son endettement 
net à 963 millions d'euros fin 2015 et est parti pour se 
désendetter quasi-intégralement en 2016. 
    Dans une présentation pour les analystes, il précise qu'avec 
la vente attendue cette année de son activité d'extérieurs 
automobiles à Plastic Omnium  PLOF.PA , pour une valeur 
d'entreprise de 665 millions d'euros, et avec la conversion 
mi-janvier de ses dernières obligations OCEANE échéance 2018, sa 
dette nette sera "presque éliminée". 
    Conséquence de la conversion anticipée des obligations 
convertibles, PSA Peugeot Citroën  PEUP.PA  ne détenait plus au 
15 janvier que 46,4% du capital de Faurecia, et 63% des droits 
de vote. 
    "Nous pensons que la poursuite du remaniement du 
portefeuille sera l'un des principaux sujets de la prochaine 
journée investisseurs", ajoute Kepler. "La vente attendue des 
extérieurs renforcera le bilan et écartera l'activité la moins 
rentable. L'acquisition d'actifs plus technologiques dans le 
métier des intérieurs automobiles aiderait aussi à améliorer les 
marges." 
    Faurecia a porté l'an dernier sa marge opérationnelle de 
3,6% à 4,4% grâce au redressement de la rentabilité de ses 
activités nord-américaines. Une performance solide en Europe a 
compensé par ailleurs des marchés russe et sud-américain 
toujours difficiles, ainsi que la volatilité apparue sur le 
marché chinois où Faurecia veut toujours réaliser 20% de son 
chiffre d'affaires à l'horizon 2020, contre 15% en 2015. 
    Le bénéfice net, part du groupe, a plus que doublé à 370 
millions d'euros. Dans ce contexte, l'équipementier recentré 
désormais sur trois métiers - systèmes d'échappements, sièges et 
intérieurs - propose de porter son dividende à 0,65 euro par 
action, soit une augmentation de 86% par rapport aux 35 centimes 
de l'exercice précédent. 
    Faurecia prévoit également une nouvelle amélioration de sa 
marge à 4,6%-5,0% cette année, ainsi qu'un cash flow net 
d'environ 300 millions, contre 303 millions l'an dernier. 
    Son principal client est resté le groupe Volkswagen 
 VOWG_p.DE  avec 19,8% de ses ventes de produits, mais 
Renault-Nissan  RENA.PA  7201.T  a signé la plus forte 
progression, grâce à Nissan aux Etats-Unis. 
     
    Le communiqué : 
    http://bit.ly/1SJJdii 
 
 (Edité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant