Faurecia: porté par des prévisions optimistes.

le
0

(CercleFinance.com) - L'action Faurecia se classait ce midi en deuxième position parmi les plus fortes hausses de l'indice SBF 120 en s'adjugeant près de 6% à 35,5 euros. Un mouvement de hausse entamé en fin de matinée après la révélation, dans le cadre d'une journée investisseurs, de prévisions optimistes à court comme à moyen terme.

Un rappel des épisodes précédents s'impose. Au soir du 14 avril dernier, Faurecia a fait état d'une croissance organique de ses ventes trimestrielles de 4,4%, à 4,7 milliards d'euros. Si l'Europe affichait un robuste taux de 7,3%, l'Amérique du Nord, 2e marché du groupe, s'est à l'inverse tassé de 1,4%. De plus, la direction avait alors simplement maintenu la prévision d'une croissance organique comprise entre 1 et 3% pour l'ensemble de 2016, ce qui laissait entrevoir une année difficile. La sanction boursière ne s'était pas faite attendre, le titre terminant la séance du 15 avril en baisse de 3,6%, à 33,6 euros.

Puis ce matin, Faurecia, filiale à 50% environ de Peugeot SA, a signé le contrat de cession à Plastic Omnium de sa division Systèmes extérieurs, soit principalement les pare-chocs et les modules 'bloc avant'. L'opération avait été annoncée mi décembre dernier. Le prix, soit 665 millions d'euros en valeur d'entreprise, devrait ramener la dette nette du groupe près de zéro lorsque l'opération sera finalisée, a priori cette année. En outre, il est prévu que Yann Delabrière, l'actuel PDG, passe en juillet la main à son bras droit Patrick Koller, qui deviendra alors directeur général de plein exercice.

Autant dire que le moment était propice à un point sur la stratégie de Faurecia. Ce qui est précisément l'objet d'une journée de rencontre avec les investisseurs organisée ce jour à Paris, et les annonces n'ont pas manqué.

Faurecia entend rien de moins que devenir “le leader dans la mobilité durable et le cockpit du futur”. Pour ce faire, il compte se focaliser sur les segments présentant la plus haute valeur ajoutée, sur les partenariats avec ses grands clients, et sur la demande des constructeurs automobiles chinois. Bref, entre 2016 et 2018, Faurecia table sur une hausse annuelle moyenne de 6% de son activité, ce qui contraste avec la prévision prudente confirmée la semaine dernière. Sa croissance devrait d'ailleurs dépasser celle de son marché de 400 points de base.

De plus, la rentabilité ne devrait pas laisser à désirer : après 4,4% en 2015 et un objectif de 4,6 à 5% cette année, la marge opérationnelle devrait atteindre 6% du CA en 2018. La direction annonce même un bénéfice par action Faurecia de 5 euros en 2018, surclassant le consensus actuel de plus de 30% !

A plus court terme, M. Delabrière a ajouté que son groupe a “déjà atteint ou dépassé ses objectifs pour 2016 en termes de croissance, de rentabilité et de cash-flow”.

Et Faurecia entend aussi profiter de son bilan bientôt sans dette pour réaliser des acquisitions, en prenant soin de préciser que seuls les dossiers relutifs seront étudiés. Autant de bons points pour les actionnaires, d'autant que le PER 2016 de l'action est juste de 11 fois.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant