Fast Retailing, maison-mère d'Uniqlo, abaisse ses prévisions

le
1
FAST RETAILING ABAISSE SES PRÉVISIONS
FAST RETAILING ABAISSE SES PRÉVISIONS

TOKYO (Reuters) - Fast Retailing, numéro un asiatique du prêt-à-porter, a annoncé jeudi avoir revu à la baisse sa prévision du résultat annuel, la maison mère d'Uniqlo prenant ainsi acte de la tendance des consommateurs à privilégier des articles à bas coûts.

Sur l'ensemble de l'exercice 2013-2014, qui se terminera le 31 août, la société japonaise a précisé s'attendre désormais à un bénéfice d'exploitation de 145,5 milliards de yens (1,03 milliard d'euros) contre une prévision précédente de 156 milliards.

Sur le premier semestre, clos le 28 février, de l'exercice, Fast Retailing a dégagé un résultat opérationnel de 103,2 milliards de yens, ce qui représente une hausse de 6,8% par rapport au premier semestre 2012-2013.

Cela sous-entend que le rythme de croissance du bénéfice a ralenti sur le seul deuxième trimestre puisque, pour les trois premier mois de l'exercice, le bénéfice d'exploitation avait augmenté de 13%.

Quatre analystes interrogés par Reuters avaient en outre attendu en moyenne un résultat opérationnel semestriel de 111,19 milliards.

Si le premier trimestre 2013-2014 avait été le reflet du succès de la nouvelle stratégie commerciale de Fast Retailing - consistant à faire augmenter le panier moyen de ses clients - le deuxième trimestre serait, au contraire, le symbole d'un échec de cette stratégie.

En raison notamment d'une anticipation de la hausse de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), passée le 1er avril de 5% à 8%, le début de l'année calendaire 2014 a été marqué par un ralentissement de la croissance du Japon, où Fast Retailing génère près de 80% de son bénéfice.

NUMÉRO UN MONDIAL D'ICI 2020 ?

Le groupe a cependant précisé ne pas avoir constaté de ruée sur ses produits juste avant la hausse de la TVA ni de baisse drastique de la fréquentation de ses magasins depuis.

Le groupe a également revu à la baisse ses prévisions de ventes pour Uniqlo au Japon, anticipant désormais 715 milliards de yens pour l'ensemble de l'exercice contre 720 milliards précédemment, ajoutant que les coûts opérationnels allaient augmenter.

Fast Retailing, confronté au vieillissement de la population japonaise, veut accélérer le développement de la marque Uniqlo à l'étranger.

Le groupe a dit avoir enregistré une vive hausse en Chine au premier semestre et dans d'autres pays.

Le groupe, qui entend devenir le numéro mondial du secteur d'ici 2020, ouvre ce jeudi son premier magasin Uniqlo en Allemagne. Il ouvrira un quatrième magasin Uniqlo à Paris dans le quartier du Marais le 25 avril portant son parc en région parisienne à 5 magasins avant l'ouverture d'un sixième magasin en France, à Marseille, d'ici la fin de cette année.

Il prévoit aussi d'ouvrir entre 20 et 30 magasins par an aux Etats-Unis sur les prochaines années.

Fast Retailing est actuellement le numéro quatre mondial du prêt-à-porter, derrière l'espagnol Inditex (maison mère de Zara), le suédois Hennes & Mauritz (H&M) et l'américain Gap.

Avant l'annonce des résultats et des prévisions, le titre Fast Retailing, plus forte pondération de l'indice Nikkei, a terminé en recul de 1,45% à la Bourse de Tokyo, qui est elle-même restée inchangée.

(Sophie Knight, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • olive84 le jeudi 10 avr 2014 à 10:26

    c est l effet QE ??