Fashion Week de Paris : tendance anti-minimaliste, tribal et chaussures plates

le
0
Défilé Céline AFP PHOTO / JOEL SAGET
Défilé Céline AFP PHOTO / JOEL SAGET

(Relaxnews) - Les défilés parisiens nous ont donné à voir plusieurs tendances pour Printemps/Été 2014, notamment des silhouettes et couleurs vibrantes, des chaussures plates et des références tribales à gogo.

Céline dit au-revoir au minimalisme

Depuis l'arrivée de Phoebe Philo chez Céline en 2009, la tendance générale dans les hautes sphères de la mode est à l'élégant, au sportif minimaliste. Cette esthétique a d'ailleurs déteint sur les marques de prêt-à-porter : COS et Zara, notamment, ont imité les coupes pures des maisons de luxe françaises. Mais combien de t-shirts blancs minimalistes une femme va-t-elle acheter avant d'avoir envie de quelque chose de plus fou ?

Cette saison, Philo a cassé les codes chez Céline, proposant une explosion de couleurs, des imprimés agressifs, comme des coups de pinceau et des découpes nettes. D'autres vont suivre : attendez-vous à voir d'autres marques copier le style imposé par la célèbre créatrice british.

Chaussures plates

Une des principales tendances aperçues dans les collections Resort cet été a visiblement perduré : on ne compte plus le nombre de mannequins ayant défilé sur des chaussures plates. Simon Porte Jacquemus a donné le coup d'envoi avec des chaussures de tennis en toile. Les danseurs de step chez Rick Owens quant à eux, virevoltaient dans des baskets minimalistes, créées en collaboration avec Adidas cette année.

Les bottes biker de Marc Jacobs pour Louis Vuitton et les chaussures pointues de Haider Ackermann projetaient quant à elles une ambiance cuir dark. De leur côté, Issey Miyake et Givenchy ont opté pour des sandales sportives de luxe. Attendez-vous donc à mettre vos talons de côté, les rayons seront remplis de chaussures plates au printemps prochain.

Tribal

C'est une combinaison de transparence, de floral et de dentelle qui a surtout dominé à Paris (comme à Londres, Milan et New York). Mais une autre tendance est sortie du lot : le tribal futuriste.

Chez Givenchy, le maquillage, autant que les créations portées par les mannequins, reflétait une fusion post-apocalyptique d'influences africaines et asiatiques : des drapés recouvrant des robes moulantes accompagnaient des visages recouverts de cristaux ainsi que des détails tissés.

Sarah Burton, directrice créative chez Alexander McQueen a mélangé les cultures Celtes, Zouloues et Aztèques à des découpes au laser futuristes, des imprimés géométriques et d'étranges casques en métal. L'Italien Valentino a aussi eu la bougeotte et s'est lancé dans un voyage imaginaire à travers des terres et cultures perdues. Autres adeptes du style tribal, Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli ont proposé des imprimés inspirés du centre de l'Asie et des détails tissés élégants.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant