Fashion week de Londres : quatre couturiers chinois à suivre

le
0
Fashion week de Londres : quatre couturiers chinois à suivre
Fashion week de Londres : quatre couturiers chinois à suivre

(Relaxnews) - Lors des présentations printemps/été 2013 de Londres, la Chine était dignement représentée du 14 au 18 septembre. Voici quatre créateurs à suivre, qui ont présenté leurs dernières collections, au confluent des traditions asiatiques et des influences européennes.

Zhang Hui Shan

Ce jeune couturier né à Qingdao (est du pays), qui s'est fait un nom en revisitant les motifs traditionnels chinois, a présenté sa toute première collection à Londres ce week-end. Y ont été vus ses différentes versions de la qipao (robe traditionnelle chinoise), avec cols en cristaux détachables, des imprimés subtils ou des robes dans les tons aigue-marine.

Zhang a fait ses études à la prestigieuse école londonienne Central St Martins et a travaillé pour Christian Dior, avant de lancer sa propre griffe.

"Lorsque je l'ai rencontré pour la première fois, je me suis dit que c'était le premier jeune créateur qui réussissait une parfaite fusion créative entre l'est et l'ouest, quelqu?un qu'on attendait", a confié Sarah Mower, du Vogue américain à China Daily.

www.huishanzhang.com

Kim Kwang

Ce natif de Pékin a débuté sa carrière en dessinant la collection couture du chausseur Jimmy Choo. Il a ensuite travaillé chez Louis Vuitton pendant deux ans, avant de voler de ses propres ailes.

Ce petit prodige de la chaussure à confié au magazine 1968 qu'il aimait "repousser les limites et combiner la force masculine et la confiance féminine."

Les chaussures les plus connues de Kwang, réputé pour sa vision audacieuse du luxe, sont celles de sa collection 'Red Lick'. Ses créations oscillent entre 435euro(s) et 1.985euro(s).

Kwang a par ailleurs révélé qu'il prévoyait d'ajouter une ligne de vêtements pour femmes et pour hommes à sa griffe d'ici peu.

www.kimkwang.com

Yang Du

Cette originaire de Da Lian (nord de la Chine), s'est fait un nom en travaillant pour Vivienne Westwood, Giles Deacon et John Galliano. Aujourd'hui, ses vêtements de prêt-à-porter et ses accessoires se vendent dans la boutique Brand New China de Pékin et chez les célèbres revendeurs hongkongais Joyce.

Elle s'est inspirée de Prague et de Pinocchio pour sa collection printemps/été 2013.

Ses créations se vendent entre 225euro(s) et 3.700euro(s).

www.yangdu-duyang.com

Ji Cheng

Ji Cheng n'est pas une inconnue en Chine : elle a déjà reçu le prestigieux prix des Shanghai Creative Leaders et celui des Hurun Fashion Pioneer.

Elle a acquis son expérience chez Krizia et Missoni avant de retourner à sa Shanghai natale en 2002, pour débuter sa gamme de prêt-à-porter appelée "La Vie".

Elle dispose de plusieurs boutiques en Chine, vendant ses accessoires, ses collections de prêt-à-porter mais aussi ses robes de mariée.

Sa dernière collection présentée à Londres ce week-end intitulée "Teaism" (qu'on traduirait par "thé-isme"), s'inspire "d'une ancienne tradition, ancrée dans la culture chinoise pour établir des similitudes entre l'est et l'ouest. Le thé est considéré comme un art en Chine et j'espère qu'on retrouve cette beauté dans ma dernière collection", a confié la créatrice.

www.lavie.com.cn

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant