Farming Simulator, le jeu qui a fait entrer l'agriculture dans le monde du jeu vidéo

le
0
Farming Simulator, le jeu qui a fait entrer l'agriculture dans le monde du jeu vidéo
Farming Simulator, le jeu qui a fait entrer l'agriculture dans le monde du jeu vidéo

Fans de tracteurs, agriculteurs ou simples curieux, une foule se presse au Salon de l'Agriculture pour tester Farming Simulator, un jeu vidéo qui permet de gérer sa ferme: un ovni dans le monde des "gamers" devenu un phénomène mondial. Entre stands de chevaux et dégustation de vin, une vingtaine de bornes permettent aux joueurs, petits et grands, de s'essayer à "Farming Simulator 15" sur Playstation 4, la dernière version pour console qui doit sortir en mai, mais il faut attendre son tour."On part d'une exploitation qui est toute petite, on agrandit son entreprise au fur et à mesure avec de nouvelles parcelles", en gérant ses revenus, s'enthousiasme Mathieu Duport, 35 ans ouvrier viticole venu de Champagne."Ce qui me plaît c'est qu'on peut faire de l'agriculture mais plus vite que la réalité. En vrai on ne pourrait pas acheter des tracteurs énormes, les agriculteurs n'ont pas les moyens, alors que là on peut le faire sans problème", renchérit, Jean, 15 ans, qui joue beaucoup en réseau dans son lycée agricole dans le Nord.Les plus jeunes disent leur plaisir à "conduire" des machines agricoles dernier cri, les monstres de New Holland, Deutz-Farh, ou Lamborghini, qui leur sont inaccessibles, et à nourrir les animaux. Les parents apprécient eux un jeu non violent, mais les filles sont en général moins convaincues.Créé en 2008 en Suisse par une petite équipe de développeurs de Giants Software, ce jeu pour PC au début confidentiel, a été repéré par l'éditeur français Focus Home Interactive qui avait vu les joueurs allemands se passionner pour ce jeu sur des forums."Le développeur a réussi à trouver une recette magique, qui fait que ça plait à beaucoup de monde, même des gens qui n'ont rien à voir avec l'agriculture", explique à l'AFP Cédric Laguarrigue, directeur associé de l'éditeur, soulignant que c'est aussi l'un des jeux les plus joués sur la plateforme en ligne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant