Faraday Future: un nouveau constructeur automobile sort de l'ombre

le
0
Faraday Future: un nouveau constructeur automobile sort de l'ombre
Faraday Future: un nouveau constructeur automobile sort de l'ombre

Mystérieux nouveau venu sur le marché des voitures électriques, le constructeur californien Faraday Future, financé par des Chinois et positionné sur un créneau proche de Tesla, est un peu sorti de l'ombre lundi soir en dévoilant son tout premier prototype.Cette société créée en mai 2014 et basée à Los Angeles a présenté à Las Vegas, avant l'ouverture mercredi du salon d'électronique grand public CES, son "FFZERO1", un véhicule à l'allure futuriste, avec une carrosserie à mi-chemin entre voiture de course et batmobile, un aménagement intérieur inspiré des recherches de la Nasa, et une vitesse de pointe censée atteindre 320 kilomètres/heure."C'est un concept", a insisté Nick Sampson, vice-président en charge de la recherche-développement chez Faraday Future, dans une interview à l'AFP. "De beaucoup de manières, cela représente ce que nous sommes en tant qu'entreprise, quelque chose d'enthousiasmant, de rapide, d'innovant", mais seuls certains aspects du modèle, notamment une partie de ses lignes futuristes, devraient se retrouver dans les vrais véhicules destinés à la commercialisation. "Quand vous verrez une voiture de production il y aura un lien clair, mais ce ne sera évidemment pas aussi extrême."Cela pourrait arriver très vite: Faraday veut avoir ses premières voitures sur le marché "dans les deux prochaines années", même si Nick Sampson affirme que cela ne se fera pas aux dépens de la qualité. - Partenariat stratégique avec LeTV -Le calendrier est ambitieux pour une entreprise vieille de seulement dix-huit mois, et sur laquelle tellement peu de détails ont filtré jusqu'ici que certains observateurs s'étaient parfois demandés s'il ne s'agissait pas d'une vitrine cachant un projet top-secret d'Apple.Faraday Future compte en réalité parmi ses investisseurs le milliardaire chinois Jia Yueting, décrit dans le passé comme "l'Elon Musk chinois" par le site ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant