Famine : les ONG ne collectent plus de riz mais ont besoin d'argent

le
0
Tandis que les bailleurs internationaux tardent à débloquer les fonds nécessaires, les ONG qui interviennent auprès des 12 millions de victimes de la faim dans la corne de l'Afrique en appellent également à la générosité des particuliers.

C'est une campagne dont les moins de vingt ans n'ont pas souvenir. En 1992, lors de la précédente grave famine qui avait touché la Somalie, une vaste collecte de nourriture avait été organisée dans les écoles de France sous le slogan «Du riz pour la Somalie».

Deux décennies plus tard, nouvelle famine, nouvelle urgence. Cette fois il n'est plus question de collecte de riz mais les ONG n'en lancent pas moins un appel urgent à la solidarité.

«Le riz ne suffit pas pour soigner les enfants sévèrement malnutris, qui ont besoin d'un protocole spécifique de réalimentation», explique Valérie Daher, porte-parole d'Action contre la faim. Au total, 2 millions d'enfants sont victimes de la crise alimentaire dans toute la corne de l'Afrique. Rien que dans le sud de la Somalie, région la plus touchée, l'Unicef estime que plus de 600.000 enfants sont malnutris, dont la moitié se trouve en danger de mort imminente. Pour sauver ces vies, les ONG distribuent des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant