Famille : le statut du beau-parent en débat

le
0
La création d'un « statut du tiers » dans les familles recomposées est critiquée par les associations.

Créer un statut du beau-parent ou du tiers, c'était l'une des pistes principales de la future loi famille. Une sorte de chaînon manquant entre beaux-parents et beaux-enfants pour «sécuriser le rôle de l'adulte et le positionnement de l'enfant», selon Dominique Bertinotti, une solution miracle aux casse-tête des familles recomposées où vivent désormais 1,5 million d'enfants mineurs.

À moins d'un mois de la remise des rapports des groupes d'experts chargés de faire des propositions adaptées aux «nouveaux modèles familiaux», le ton a changé. Un «statut du tiers» pourrait finalement apparaître comme un carcan trop étroit. Alors que plusieurs voix s'élèvent pour critiquer l'instauration d'un «statut», le ministère de la Famille préfère aujourd'hui évoquer «la mise à disposition d'une boîte à outils juridiques» pour ces nouvelles familles, même si les arbitra...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant