Famara Diédhiou : "Tout joueur rêve forcément de jouer en Ligue 1"

le
0
Famara Diédhiou : "Tout joueur rêve forcément de jouer en Ligue 1"
Famara Diédhiou : "Tout joueur rêve forcément de jouer en Ligue 1"

Auteur d'un début de saison canon à l'image de son club, Clermont, quatrième de Ligue 2, Famara Diédhiou occupe la première place du classement des buteurs avec onze réalisations en dix journées. L'occasion d'aller prendre de ses nouvelles.

Parle-nous un peu de ton parcours pour ceux qui ne te connaissent pas. J'ai quitté le Sénégal en 2011 pour aller faire un essai au FC Nantes. Là-bas, j'avais un contrat, mais je ne pouvais pas jouer à cause d'un problème administratif et notamment l'accord de Cotonou qui stipule que je devais avoir une sélection avec l'équipe du Sénégal ou trois années de licence en amateur pour pouvoir jouer en professionnel. Lors d'un tournoi où j'ai terminé meilleur buteur, Sochaux m'a repéré et j'ai signé chez eux fin 2011, mais j'avais toujours le même problème administratif.
C'est donc pour ça que tu es parti en prêt à Belfort ? Oui, tout à fait. J'ai passé trois mois là-bas qui se sont plutôt bien passés. À la suite de ça, j'ai signé à Épinal où j'ai pu réaliser une saison pleine en jouant 37 matchs et en marquant 18 buts. On est même arrivés à atteindre les huitièmes de finale de la Coupe de France, mais malgré ça, on n'a pas su se maintenir, et le club a été relégué en CFA en fin de saison. Et derrière, j'ai enchaîné un nouveau prêt au Gazélec où on réalise une super saison avec la montée en Ligue 2 à la clef. À titre personnel, j'ai terminé meilleur buteur du club, donc c'était plutôt satisfaisant.
Et donc derrière, tu décides de retourner à Sochaux ? Oui, c'est ça. Entre-temps, j'ai réussi à obtenir une sélection avec l'équipe du Sénégal, ce qui m'a permis de signer mon contrat professionnel. À Sochaux, j'ai connu quelques mois difficiles, puisque je ne jouais pas trop, et un joueur qui ne joue pas, bah il ne sert à rien. Clermont s'est présenté à moi en cours de saison dernière en me disant qu'il me voulait vraiment et j'ai décidé de venir ici, en prêt, pour gagner du temps de jeu.
Tu connaissais la ville de Clermont avant de venir ? Non, pas du tout. J'en avais juste entendu parler, mais j'ai appris à découvrir cette ville qui est vraiment très agréable à vivre. C'est assez plaisant de vivre ici.
Quels sont tes rapports avec le coach, Corinne Diacre ? Ils sont excellents ! C'est elle qui a insisté pour me faire venir ici, donc on a une très bonne relation. J'admire son courage et son abnégation, c'est une battante, elle ne baisse jamais…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant