Falcone: les troublantes pratiques de la justice 

le
0
L'homme d'affaires devrait savoir cette semaine s'il a des chances de préparer libre le procès en appel de l'Angolagate.

Sept jours avant le procès en appel du dossier dit «de l'Angolagate», dont il est l'un des principaux acteurs, Pierre Falcone devrait savoir cette semaine s'il a des chances de préparer libre ce rendez-vous judiciaire, capital pour son avenir et celui des relations entre la France et l'Angola.

Condamné à six ans d'emprisonnement ferme le 27 octobre 2009, pour commerce illégal d'armes, cet homme d'affaires français a fait l'objet d'un mandat de dépôt à l'audience, à l'annonce de son jugement. Il est incarcéré à Fleury-Mérogis.

Il y aurait toutes les raisons aujourd'hui pour que Pierre Falcone recouvre la liberté. Ne serait-ce qu'en droit. Car c'est près de trois années de détention qu'il a déjà passées derrière les barreaux: il a effectué un an de préventive en 2000 et 2001, période qui s'ajoute, conformément à la loi, à celle qu'il purge depuis octobre 2009. Soit la moitié de sa condamnation au total, en tenant compte des remises automatiques de peine

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant