Falcao et son cousin Germain

le
0
Falcao et son cousin Germain
Falcao et son cousin Germain

Monaco est à la fête, avec la tête du championnat et le retour en force de deux de ses attaquants anciennement exilés, Valère Germain et Radamel Falcao. Un binôme qui devrait vite se stabiliser en pointe du système de Jardim et qui a, a priori, tout pour carburer.

" Êtes-vous revanchard ? " Valère Germain se penche sur le côté droit, se gratte un peu l'oreille, puis soupire. " Euuuuuuh... Hmmmmmmm... Oui, ouais, la revanche, oui, parce que j'ai envie de rejouer titulaire avec Monaco. " Après une conférence de presse maîtrisée et une volée de réponses pleines d'assurance sur son début de saison avec Monaco, Valère Germain a donc fini par hésiter. Un brin désorienté, l'attaquant monégasque s'autorise quelques secondes pour trouver ses mots, et répondre aux journalistes en plantant à nouveau son regard bleu dans le leur. Oui, Valère Germain est revanchard. Un an après avoir quitté Monaco, son club formateur, la mort dans l'âme pour rejoindre en prêt le voisin et ennemi niçois, il serait même étrange qu'il en soit autrement. Pièce maîtresse du Monaco de Claudio Ranieri, fidèle au poste même lors des années en Ligue 2, Valère Germain avait été l'un des oubliés de Jardim. Une seule saison sous les ordres du Portugais suffira à le pousser à bout. Après avoir trouvé le réconfort dans les bras de Nice, il rembobine dans les colonnes de L'Équipe : " À Monaco, je ne servais plus à rien. J'ai continué jusqu'à la limite, mais je n'en pouvais plus. " Alors oui, après avoir connu ces heures noires, Valère Germain peut être revanchard, mais dans le bon sens du terme et pour mettre son envie au service d'une équipe qui pourrait faire une grande saison. Car il partage désormais l'attaque avec Falcao, l'un des plus beaux revenants du championnat. Une association bien partie pour faire des étincelles.

Le retour des coups de griffe


Et pourtant, après une saison à quatorze buts et six passes avec les Aiglons, le blond ne s'imaginait pas s'envoler : " Je ne pensais jamais rencontrer autant de bons mecs, être aussi épanoui dans une vie de groupe. Je me vois mal partir au bout d'un an et laisser toute cette amitié. " Mais la logique des prêts est implacable, et cet été, Valère Germain a dû refaire la vingtaine de kilomètres qui séparent Nice de Monaco pour retrouver le Rocher. Presque au même moment, un autre attaquant parcourait plus de 1000 bornes pour revenir à la Turbie et enfiler à nouveau le maillot du club auquel il appartient toujours malgré son exil, Radamel Falcao. Lessivé par des aventures anglaises ratées, le Colombien n'a convaincu personne de lui donner…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant