Falcao, buteur devenu boulet ? .

le
0
Falcao, buteur devenu boulet ? .
Falcao, buteur devenu boulet ? .

Prêté à Manchester United à la fin du mercato estival, Radamel Falcao pensait conquérir la Premier League comme il l'avait fait en Liga. Cinq mois plus tard, le Colombien déchante et ne sait plus de quoi son avenir sera fait. Manchester United, Monaco ou ailleurs, difficile d'imaginer quel club voudra assumer son salaire pharaonique et les incertitudes sur son état de forme la saison prochaine.

Samedi 30 août 2014, Louis-II, l'AS Monaco accueille Lille. Dans les travées du stade, Radamel Falcao vient de troquer sa tenue sportive contre un costume cravate. Blessure ? Non, car le Colombien a le sourire. En réalité, il a déjà la tête ailleurs, au Real ou à Manchester United, où son agent Jorge Mendes s'active pour le caser. Ce sera finalement le Nord de l'Angleterre, et cinq mois plus tard, on peut se demander si l'ancien serial buteur a fait le bon choix : 13 matchs sur 22 possibles en championnat, seulement 8 titularisations et 3 malheureux buts pour autant de passes décisives. En restant à l'AS Monaco, où il en était déjà à deux buts en trois matchs, le Tigre aurait eu l'assurance d'être titulaire, de disputer la Ligue des champions - à moins qu'il ne la fuit - et surtout, n'aurait pas entamé une valeur marchande qui commence à s'éroder à Old Trafford. Dans l'effectif de MU, le Colombien souffre des tâtonnements tactiques de Louis van Gaal et de son manque de régularité personnelle. Depuis le 1er janvier et un match nul arraché à Stoke City (1-1), Falcao n'a plus trouvé le chemin des filets. Pire, pour l'une des rares rencontres qu'il a disputées de bout en bout, contre QPR le 17 janvier, le Colombien est resté muet, puis a vu le jeune avant-centre James Wilson planter le but du KO sous son nez.
Falcao, symbole des faiblesses de la nouvelle politique mancunienne
Maigre bilan pour un joueur qui, salaire et indemnité de prêt combinés, va coûter 26 millions d'euros à Manchester United sur la saison... Pourtant, Falcao reste le troisième buteur de son club, derrière Wayne Rooney (8 buts, 4 passes décisives) et Robin van Persie (8 buts, 2 passes décisives), preuve qu'au-delà de ses lacunes personnelles, il paie les difficultés de tout le collectif mancunien. Un collectif mis à mal par le changement de politique du club qui, cet été, a fait chauffer son chéquier pour recruter une flopée de joueurs confirmés (Di María, Falcao, Blind, Rojo, Herrera...) quand la politique sous Sir Alex Ferguson consistait à faire sortir des jeunes du centre de formation en se contentant d'ajustements ou paris d'avenir. Même si l'ère David Moyes est également en cause, cette révolution a coûté aux Red Devils une partie de leur fonds de jeu et de leur identité, perte symbolisée par le récent transfert de l'emblématique Darren Fletcher à West Ham. En contrepartie, ils ont aussi réussi à retrouver des...


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant