FAIVELEY TRANSPORT - Résultats annuels 2012/13 - Croissance de +25% du résultat net

le
0

Gennevilliers, le 5 juin 2013

Normes IFRS, en millions d’euros

2011/12

2012/13

?%

Chiffre d’affaires

900,5

987,7

 +9,7%

Résultat opérationnel

93,3

111,1

+19,1%

Marge opérationnelle (% CA)

10,4%

11,2%

Résultat net part du groupe

47,4

59,3

+25,0%

 Marge nette (%CA)

5,3%

6,0%

Bénéfice par action (en euros)

3,38

4,17

+23,1%

Un chiffre d’affaires en croissance de 9,7% sur l’exercice

Au cours de son exercice 2012/2013, Faiveley Transport a réalisé un chiffre d’affaires de 988 M€, en hausse de 9,7% par rapport à l’exercice précédent, dont 3,3% de croissance à taux de change et périmètre constants. L’acquisition de Graham-White apporte une contribution positive de 4,5% et les effets de change ont été favorables pour 1,9%.

Cette croissance du chiffre d’affaires a été équilibrée entre les zones géographiques, avec une croissance organique de 3% en Europe, une progression de 5% sur la zone Asie-Pacifique et une hausse de l’activité de 4% à périmètre et taux comparables en Amérique.

L’activité Services a réalisé une excellente année avec une croissance organique de 9% du chiffre d’affaires, pour atteindre 41% du chiffre d’affaires total du groupe. Les activités de première monte ont enregistré un niveau de livraisons stable.

Un carnet de commandes de 1 616 M€

Après plusieurs années exceptionnelles de prise de commandes, le carnet de commandes du groupe a atteint 1 616 millions d’euros au 31 mars 2013, soit un retrait de 4,4% par rapport au 31 mars 2012. Dans un contexte commercial mondial moins actif que les années précédentes, le Groupe a continué à remporter des commandes importantes, notamment en Europe et en Asie-Pacifique : programme Thameslink en Angleterre (portes embarquées), métro de Milan (systèmes de freins, climatisation, pantographes et coupleurs), métro de Lille (portes palières), trains régionaux en Italie (systèmes de freins), trains à grande vitesse Zefiro en Chine (systèmes de climatisation), locomotives en Chine (freins), métro de Moscou (climatisation).

Hausse de 19% du résultat opérationnel

Le résultat opérationnel du groupe progresse de 19% à 111,1 M€ (11,2% du chiffre d’affaires), contre 93,3 M€ (10,4% du chiffre d’affaires) lors de l’exercice précédent. La croissance du chiffre d’affaires et une forte maitrise des frais commerciaux, généraux et administratifs ont permis de réaliser cette forte croissance du résultat opérationnel, malgré une baisse du taux de marge brute. Parmi les évènements importants de l’exercice, il convient de noter l’effet positif du gain du procès aux Etats-Unis contre Wabtec (comptabilisé pour 6 M€ en résultat opérationnel sur l’exercice pour un gain net total de 10 M€), et par ailleurs une importante provision pour perte du même ordre enregistrée sur le projet du RER Bruxelles qui connait des difficultés techniques de mise au point des marche-pieds et des portes embarquées.

La marge brute de l’exercice est en croissance de 6,2% à 248,3 M€ (25,1% du chiffre d’affaires) contre 233,8 M€ (26,0% du chiffre d’affaires) sur l’année 2011/12. Comme au premier semestre, l’harmonisation de la classification de certaines charges entre les frais de structure et le coût des ventes justifie une baisse de marge brute de 0,2 point, sans impact sur le résultat opérationnel. Hormis cet effet, la baisse du taux de marge brute de 0,7 point s’explique principalement par la montée en cadence des nouvelles grandes plateformes supportant des coûts d’ingénierie importants et rencontrant pour certaines des difficultés de mise au point.

Les frais commerciaux, généraux et administratifs s’élèvent à 120,3 M€, contre 118,6 M€ sur l’année précédente. A périmètre et taux comparables, ces frais sont même en baisse de 2,3%, grâce aux plans de réduction des coûts administratifs et généraux.

Les charges financières sont en amélioration de 10% à 13,6 M€, grâce à la baisse des taux de marché et à de meilleures couvertures en euros, ce qui a permis de compenser les intérêts liés à la dette d’acquisition de Graham-White.

Au total, le résultat net part du groupe atteint 59,3 M€, en hausse de 25% par rapport à l’exercice précédent. Après prise en compte des actions en autocontrôle, le bénéfice net par action s’élève à 4,17 euros par action.

Le Groupe a également atteint un niveau satisfaisant de génération de trésorerie sur l’exercice, avec un flux de trésorerie disponible de 51 M€, en ligne avec l’exercice précédent. Hors produit à recevoir sur le procès Wabtec, le besoin en fonds de roulement est quasiment stable sur l’exercice.

L’endettement net au 31 mars 2013 s’élève à 162 M€ en tenant compte des actions en auto-contrôle, soit une baisse de 34 M€ sur l’exercice. La structure du bilan s’est donc renforcée, avec un ratio de dette nette sur EBITDA de 1,5x au 31 mars 2013, contre 1,8x au 31 mars 2012, et une augmentation des fonds propres de 53 M€ à 527 M€.  


Dividende en hausse de 12%

Le Groupe proposera à l’Assemblée Générale le versement d’un dividende de 0,95 € par action au titre de l’exercice 2012/13, soit une hausse de 12%. Ce montant représente 23% du résultat net, ce qui est conforme à la politique publiée l’année dernière visant un taux de distribution compris entre 20% et 25% du résultat net.

Perspectives

Le niveau d’activité commerciale est en progression par rapport à l’exercice précédent, avec plusieurs projets de taille significative en cours d’appel d’offre, aussi bien en Europe que dans les pays émergents.

Le Groupe confirme son objectif de croissance du chiffre d’affaires pour l’exercice 2013/14, avec une croissance organique comprise entre 0% et 3%, et la contribution de l’acquisition de Schwab Verkehrstechnik annoncée le 17 mai 2013.

L’Europe vise une légère croissance, grâce notamment au démarrage de livraisons de série sur certains des grands programmes gagnés par le groupe ces dernières années.

En Asie-Pacifique, le chiffre d’affaires devrait être globalement stable, avec, en Chine, une accélération des livraisons de locomotives qui devrait compenser la baisse des projets de métros du Groupe.

En Amérique du Nord, le marché du fret devrait rester au niveau d’activité observé ces derniers mois, soit environ 35 000 nouveaux wagons par an.

Dans ce contexte, le groupe anticipe pour l’exercice 2013/14 une légère amélioration de sa rentabilité.

Prochains événements:

25 juillet 2013 (après Bourse), Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2013/14

12 septembre 2013, Assemblée Générale

25 novembre 2013 (après Bourse), Chiffre d’affaires et résultats du 1er semestre 2013/14

FAIVELEY Transport, un leader mondial de l’industrie ferroviaire

Faiveley Transport est leader mondial dans les systèmes d’équipements ferroviaires à fort contenu technologique. L’offre de Faiveley Transport a pour vocation de servir les constructeurs, les opérateurs et les organismes de maintenance ferroviaire dans le monde entier, avec la gamme d’équipements la plus complète du marché : climatisation, systèmes d’accès passagers, portes palières, systèmes de freinage, coupleurs, captage de courant, information passagers et services.

Faiveley Transport emploie près de 6.000 collaborateurs dans 24 pays.

Contacts

Guillaume Bouhours

Directeur Financier

Guillaume.bouhours@faiveleytransport.com

01 48 13 65 03

Emmanuel Huynh

Agence NewCap

ehuynh@newcap.fr

01 44 71 94 99

Compartiment B d’Euronext Paris, marché du Groupe NYSE Euronext

Membre de l’indice CAC Allshare et CAC Mid 60

ISIN : FR0000053142


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant