Faits divers : Ouverture du procès de l'affaire des paris truqués

le
0
Faits divers : Ouverture du procès de l'affaire des paris truqués
Faits divers : Ouverture du procès de l'affaire des paris truqués

Ce lundi s'ouvre à Montpellier le procès de seize personnes, dont les frères Karabatic, accusées d'avoir truqué un match de handball en mai 2012 pour empocher des paris sportifs.

Plus de trois ans après les faits, l’heure est enfin au procès. Ce lundi, le tribunal de Montpellier accueille le premier jour du procès de l’affaire des paris truqués en handball. A la barre, seize personnes soupçonnées d’avoir truqué un match de handball entre Montpellier et Cesson-Rennes, en mai 2012, pour empocher les gains de paris sportifs. Une affaire gigantesque puisqu’elle implique des grands noms du sort français comme les frères Nikola et Luka Karabatic, internationaux français.

Une virée à Ibiza

Une affaire qui surprend par la dimension ridicule des gains en jeu : une cagnotte ayant servi à toute l’équipe montpelliéraine d’aller faire la fête à Ibiza, quand les joueurs du club touchaient à l’époque entre 4 000 et 28 000€ par mois. Parmi les prévenus, les frères Karabatic donc, mais aussi Samuel Honrubia, aujourd’hui joueur du PSG, Issam Tej, Dragan Gajic, ou encore Primoz Prost. Ce dernier est d’ailleurs le seul, à ce jour, à avoir endossé la responsabilité de ses actes devant les enquêteurs. Les seize prévenus encourent jusqu’à cinq ans de prison et 375 000€ d’amende pour escroquerie ou complicité d’escroquerie.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant