Faites place au vrai Gaby Milito

le
0

À 34 ans, Gabriel Milito n'est déjà plus cet ex-défenseur gaucher talentueux, à la relance de maréchal et aux blessures pesantes. Fraîchement nommé entraîneur de l'équipe première d'Estudiantes La Plata, Gabriel Milito est sur le point de nous faire découvrir le vrai Gaby : l'entraîneur. Et d'après Menotti, Bielsa et Guardiola, ce nouveau personnage risque de faire rapidement oublier le joueur. Qui sait ce que nous évoquera le nom Milito dans 25 ans ?

Il y a 25 ans, en 1990, Carlo Ancelotti était encore ce superbe milieu de terrain aussi polyvalent qu'intelligent au centre du Milan de Sacchi. Pep Guardiola était un gamin qui faisait ses débuts au Camp Nou sous le maillot de l'équipe première du Barça. Diego Simeone était un jeune Argentin quittant Buenos Aires en direction de Pise pour sa première expérience européenne. Et Antonio Conte était encore un joueur de Lecce. Un quart de siècle plus tard, tous ces footballeurs sont devenus des entraîneurs reconnus, et nos esprits ont effacé l'image du joueur en crampons pour faire place à celle du coach en costume. Une histoire de perception et de mémoire. Des souvenirs persistent, évidemment, comme la frappe lointaine d'Ancelotti contre le Real Madrid, le doublé de Simeone pour l'Inter en derby ou son coup de tête pour la Lazio contre la Juve, ou encore la calvitie de Conte.

Mais peu à peu, à l'image du présent qui prend inévitablement la place du passé, les costards rangent les maillots, les schémas annulent les buts et les déclarations font oublier les dribbles. Aujourd'hui, Gabriel Milito est encore dans nos esprits un défenseur central aussi talentueux que fragile physiquement. Un capitaine argentin gaucher et rugueux, à la relance intelligente, surnommé El Mariscal, le Maréchal. Mais dans 25 ans, qui sait ce que nous évoquera le nom Milito ? L'entraîneur qui aura remis Estudiantes sur la carte du football sud-américain ? L'homme qui aura redonné des airs de champion à son Independiente ? Un entraîneur dont les consignes tactiques auront remporté plusieurs Ligues des champions ? Ou même le sélectionneur de l'Argentine au Mondial 2026, qui aura fait renaître le Leo Messi du Barça le temps d'un été complètement dingue lors de la Coupe du monde en Catalogne ? Qui sait, hein ?
Menotti, Bielsa, Guardiola et Milito ?
Lorsque les footballeurs prennent leur retraite, certains deviennent des ex-joueurs, et d'autres se transforment en futurs entraîneurs. Comme Diego Simeone avant lui et Esteban Cambiasso après lui, Milito a toujours fait partie de la seconde catégorie. En réalité, ça fait déjà un moment que l'Argentine est impatiente de voir ce que pourra donner le maréchal sur un banc de touche. Et pourtant, sa carrière n'a pas manqué de prestige. Gaby Milito, c'était au départ le renouveau du club d'Independiente de Avellaneda. Alors que son grand frère Diego fait briller le grand rival,…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant