Faites des dons à des associations en regardant des publicités

le
3

Lancée en février 2015, la start-up Anona promeut le «don gratuit» et a déjà recueilli plus de 70.000 gestes caritatifs.

Faire un geste associatif sans pour autant dépenser le moindre sou mais plutôt quelques secondes de son temps quotidien, c'est possible. La start-up lyonnaise Anona a développé une plateforme qui permet de faire des dons en ligne en acceptant simplement de visionner des spots publicitaires. Concrètement, chaque internaute se rend sur le site ou l'application de la start-up, et choisit de regarder une publicité d'environ 30 secondes associée à une cause caritative. «L'idée, c'est de permettre à tout le monde de faire un don volontairement, explique Fréderic Ollier, le cofondateur de la start-up. Notre objectif est également de changer l'approche publicitaire des marques».

Le montant du don reversé à l'oeuvre caritative par l'annonceur oscille entre 50 centimes d'euro et 1 euro, lors de chaque visionnage.

Les publicités à but associatif ne sont disponibles que sur Anona et ne devraient pas apparaître sur d'autres sites ni avant la lecture d'une vidéo sur certaines plateformes. «Nous ne souhaitons pas faire de la pub intrusive, affirme Frédéric Ollier. On souhaite plutôt que les gens se rendent sur Anona lorsqu'ils en ont envie».

Selon lui, les occasions d'agir dans un but caritatif sont nombreuses dans une journée. «On cherche à ce que les gens mettent à profit leur temps perdu. Notamment quand ils sont sur leur smartphone dans les transports. Même quand on se brosse les dents le soir avant d'aller se coucher, on peut faire une bonne action», analyse le cofondateur.

Des engagements environnementaux et humanitaires

Depuis sa naissance en février 2015, Anona a reçu près de 79.000 dons. Désormais, plusieurs milliers d'utilisateurs quotidiens visionnent une publicité à des fins caritatives. Les objectifs des associations sont aussi bien environnementaux que humanitaires. Un onglet permet de faire un don pour la replantation des arbres dans les forêts de Madagascar. Planète Urgence, qui travaille avec Anona, a pu en planter 1400 grâce aux gains publicitaires réalisés.

Un autre projet permet le financement de matériel scolaire pour les enfants du Kurdistan. Plus de 150 ont pu être scolarisés grâce à la start-up lyonnaise. Elle avait également décidé de lancer un fond caritatif suite au séisme qui a frappé le Népal. Plus récemment, Anona a lancé un nouvel appel aux dons pour l'association Cassandra contre la leucémie. «C'est un projet qui nous tient à coeur, témoigne Fréderic Ollier. Une petite fille atteinte d'une leucémie est à l'hôpital de Lyon. Ces dons serviront à financer des jeux pour qu'elle et les autres enfants de l'institut puissent s'évader de leurs quotidiens». En à peine deux jours, plus de 6000 dons ont été recensés pour cette cause.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • calippe3 le lundi 16 nov 2015 à 13:02

    quand on voit dans la rue comme on se fait arnaquer par des pseudo association non merci .....

  • cresus57 le lundi 16 nov 2015 à 09:35

    ça suffit la pub. Faisons plutôt de vrais dons (avec réduction d'impôt l'année prochaine) contre le cancer, pour aider les victimes d'attentats...

  • bearnhar le dimanche 15 nov 2015 à 09:38

    Meme pour sauver le monde je ne supporterai pas de me faire gaver par la pub, vous pouvez faire votre propagande, ils auront tout essayé, tout, pour nous la faire manger de gré ou de force, c'est du harcèlement moral !!