Faites baisser le coût de votre crédit immobilier

le
0

Les dernières réformes peuvent vous permettre de réduire le coût de votre emprunt immobilier. En effet, la loi Hamon encourage la mise en concurrence des assurances et les taux des crédits immobiliers sont historiquement bas. Profitez de cette opportunité pour faire des économies.

Avec les nouvelles dispositions de la loi Hamon, l'estimation du coût de l'assurance emprunteur est simplifiée. En effet, depuis le 1er janvier 2015, les banques sont tenues d'afficher le taux annuel effectif assurance (TAEA) sur leur proposition d'assurance. Avec un taux calculé sur la base du capital restant dû le montant de la prime évolue au fil du temps. Grâce à l'affichage du taux de l'assurance emprunteur par période et du taux global, l'emprunteur connaît désormais le coût de son assurance.

Faites jouer la concurrence pour votre assurance de prêt

Connaissant précisément le coût de l'assurance de prêt de la banque, l'emprunteur peut aisément comparer cette offre avec celle de ses concurrents. Différents exemples sont proposés par les sites de courtage en ligne et certains d'entre eux (par exemple Meilleurtaux.com) proposent de réaliser une économie pouvant aller jusqu'à 50% sur le coût de l'assurance emprunteur.

Les simulations en ligne sont intéressantes et démontrent la réalité des économies à réaliser. Ainsi, le site Espace-finance.fr estime qu'un non-fumeur de moins de 35 ans en bonne santé empruntant 125.000 euros sur 20 ans peut faire passer le taux de son assurance emprunteur 0,30% à 0,12%. Dans le cas d'un sexagénaire non-fumeur en bonne santé souscrivant un crédit immobilier de 125.000 euros sur 10 ans, le taux peut passer de 0,80% à 0,32%. Soit une économie de 5000 euros dans le premier exemple et de 6000 euros dans le second.

À noter

Pour bien comparer les offres d'assurance, il est indispensable de prendre en compte le niveau de garanties des contrats. Pour transférer son assurance de la banque vers un autre assureur, comme le prévoit la loi Hamon, l'équivalence de garanties doit être respectée. Elle est basée sur onze critères choisis par la banque et portés à la connaissance des emprunteurs en amont de l'offre de prêt.

Profitez de la chute des taux pour faire des économies

Pour faire baisser le coût global d'un crédit immobilier, une alternative s'offre aux emprunteurs. Dans une période où le taux d'emprunt est historiquement bas, les acheteurs immobiliers ont l'opportunité de faire racheter leur crédit immobilier pour réaliser de substantielles économies.

Ainsi, vous pouvez demander à votre banque de racheter votre crédit et de faire baisser son taux. Si elle refuse, faites jouer la concurrence pour profiter des meilleurs taux actuels (2 à 2,5% pour un emprunt sur 20 ans à taux fixe, selon le baromètre du site Meilleurtaux.com).

Pour rendre la démarche intéressante financièrement, le capital encore dû doit dépasser les 70000 euros et la différence de taux doit être supérieure ou égale à 0,70%. À ces conditions, vous pouvez faire baisser votre taux, voire la durée de votre emprunt, tout en réduisant son coût total. Pensez à prendre en compte le montant des éventuelles indemnités de remboursement anticipé, des frais de dossier et le coût de la nouvelle assurance emprunteur.

Le site Meilleurtaux.com propose comme exemple un emprunt immobilier de 200.000 euros sur 20 ans à 3,25% souscrit en février 2014. En février 2015, un rachat de crédit permet à l'emprunteur de profiter d'un taux de 2,3% et de porter l'emprunt à 18 ans. Soit une économie totale de 14800 euros après déduction des différents frais.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant