Faire ses courses sur des écrans interactifs

le
0
Après les avoir testé en Corée du Sud, Tesco a installé des rayons virtuels dans le deuxième aéroport le plus important du Royaume-Uni. Le consommateur peut y faire ses courses via son smartphone.

Faire ses courses via son smartphone en attendant l'avion. C'est la nouvelle idée de Tesco pour doper ses ventes. Le géant de la distribution a implanté des rayons de supermarché vituels - des écrans interactifs - dans les terminaux de l'aéroport Gatwickde Londres.

Pour remplir son panier numérique, il suffit au consommateur de choisir ses produits parmi les 80 références présentées sur les affichages dédiés, en scannant les codes barres correspondants aux produits choisis. Une fois la liste des courses établie, le paiement se fait en ligne. Le délai de livraison co nstitue la principale différence avec une application classique de commerce en ligne. Et pour cause, Tesco propose de livrer les achats jusqu'à trois semaines après la commande. En programmant la livraison à l'aller lors de son passage par l'aéroport, le consommateur britannique n'a plus qu'à ranger ses achats à son retour chez lui. Autre différence avec une application, la forte visibilité de l'enseigne dans les lieux publics. Tesco se fait sa publicité!

Avant de lancer ce concept en Angleterre en pleine période estivale, le géant de la distribution l'avait déjà testé dans le métro et sur des lignes de bus de Séoul. Les Coréens du sud sont les plus connectés de la planète, ce qui fait du pays un laboratoire mondial pour l'avenir du commerce en ligne.

Devancé par son concurrent direct E-Mart, Tesco espère tirer profit du marché des smartphones par le biais de sa filiale Home Plus. Citée dans un article du site du quotidien britannique Daily Mail , le directeur des ventes digitales chez Tesco, Ken Towle, se montre enthousiaste: «Cela représente une fenêtre unique ouverte sur le monde du futur et nous donne la chance de tester de nouveaux concepts excitants».

Excitant, mais surtout déjà copié. Le distributeur chinois Yihaodian s'est d'ores et déjà emparé de l'invention pour l'appliquer au marché national. Dans les douze stations de métro les plus fréquentées de Shangai, l'enseigne offre la possibilité de faire ses courses via ces linéaires virtuels. Sachant que la Chine est le pays où il y a le plus d'utilisateurs de smartphones au monde, le marché potentiel est énorme. Bien que les courses via Internet sur mobile en soit au stade des balbutiements, il semble que ce soit la prochaine bataille des distributeurs.

LIRE AUSSI:

» Tesco teste un supermarché virtuel à Séoul

» Starbucks mise sur le paiement mobile via Square

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant