Fair-play financier: «Il est là pour durer», selon Platini

le
0
Fair-play financier: «Il est là pour durer», selon Platini
Fair-play financier: «Il est là pour durer», selon Platini

A ceux qui pariaient sur son net assoullissement, Michel Platini vient de rappeler que le fair-play financier (FPF) «était là pour durer» affirmant même que «tout le monde voulait qu'il reste en place». Le président de l'UEFA, patron du foot européen est le grand coordonnateur de ce principe qui vise pour un club à ne pas dépenser plus qu'il ne gagne, sous peine de sanctions pouvant aller dans les cas extrêmes jusqu'à l'exclusion des coupes européennes.

«Les clubs doivent continuer à vivre selon leurs moyens», a confirmé le Français dans des propos relayés par le site de l'Uefa.  Et de dresser un bilan de la mise en place du FPF. «Lorsque nous avons lancé le processus, les pertes financières s'élevaient à 1,7 milliard d'euros par an. Aujourd'hui, elles avoisinent les 400-500 millions, détaille l'ancien numéro 10 des Bleus. En peu de temps, le fair-play financier a fonctionné. Il a amélioré la santé financière du football européen et offert aux clubs une base financière bien plus saine.»

Dix clubs, dont l'AS Monaco, l'Inter Milan et l'AS Rome, qui faisaient l'objet d'enquêtes dans le cadre du fair-play financier, ont écopé de sanctions, notamment financières, et les ont acceptées, a annoncé l'UEFA le 8 mai.

Au printemps dernier, le Paris SG et Manchester City avaient été les clubs les plus lourdement sanctionnés, avec retenues financières et restrictions de recrutement. Le club parisien n'avait pu enrôler à l'intersaison que le Brésilien David Luiz et subi par ailleurs une ponction sur ses droits UEFA.

«Des actualisations seront discutées»

Le patron français du foot européen confirme cependant que des «actualisations des règles seront discutées dans différentes commissions avant d'être présentées au comité exécutif de l'UEFA pour ratification à l'occasion de sa prochaine tenue à Prague les 29 et 30 juin».

Dans nos colonnes, le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi avait évoqué cet ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant