Faibles rendements pour la betterave sucrière française

le
0

Commodesk - A l'occasion de son assemblée annuelle, le 11 décembre à Paris, la Confédération générale des planteurs de Betteraves a fait le point sur la production de l'année 2012, inférieure à la récolte record de 2011.

Les betteraviers français ont produit lors de la campagne 2012-2013 quelques 33,1 millions de tonnes de betteraves au taux de saccharose moyen de 16 degrés. Les rendements de 86 tonnes par hectare, inférieurs à la moyenne des cinq années écoulées, tiennent aux conditions climatiques. Si les semis ont pu se dérouler dans des conditions normales, des périodes de manque d'ensoleillement et des épisodes de sécheresse suivis d'excès d'eau ont été défavorables au développement de la racine. De fortes pluies à l'automne ont retardé les récoltes, qui sont cette année difficiles, et perturbent l'approvisionnement des usines.

Cette campagne a produit principalement du sucre alimentaire avec 20,3 millions de tonnes de betteraves transformées sous quotas, donnant 3,5 millions de tonnes de sucre, dont 1,15 Mt exportée vers l'Union européenne et 0,35 Mt vers les pays tiers sur la campagne 2012-2013.
Hors quotas, 7,4 millions de tonnes de betteraves sont changées en alcool et éthanol, 2 millions de tonnes servent à l'industrie chimique. Les 3,4 millions de tonnes restantes sont exportées pour 2,4 millions de tonnes sous forme de sucre vers des pays tiers, et un million de tonnes dans l'Union européenne.

La betterave française donne en moyenne 12,6 tonnes de sucre blanc à l'hectare. La France, premier producteur mondial de sucre de betteraves, avait produit 5,3 millions de tonnes en 2011-2012, se plaçant au 8e rang mondial des producteurs de sucre (pour 2 millions de tonnes consommées).

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant