Faibles écarts à Wall Street où l'on attend la Fed

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Abhiram Nandakumar et Noel Randewich

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé la séance de mardi sur une note irrégulière avec des écarts d'ampleur limitée, les investisseurs hésitant à s'engager car ils anticipent une hausse des taux directeurs de la Réserve fédérale le mois prochain.

Les trois grands indices paraissent ainsi marquer le pas après un rally de six semaines porté par des résultats de sociétés trimestriels meilleurs que prévu.

"Le marché est mûr pour des prises de bénéfice et une période de consolidation après son rally tout à fait impressionnant de fin septembre", a observé Andre Bakhos (Janlyn Capital).

Le Dow Jones a gagné 27,73 points (0,16%) à 17.758,21 points. Le S&P-500, plus large, a pris 3,14 points (0,15%) à 2.081,72 points. En revanche, le Nasdaq Composite a cédé 12,06 points (0,24%) à 5.083,24 points, affecté par un recul de 3,2% d'Apple.

Crédit Suisse a fait savoir que le groupe de Cupertino avait réduit ses commandes de composants de 10% à peu près. HSBC avait dit lundi que l'accueil réservé aux iPhones 6s et 6s Plus, après une quarantaine de jours de vente, était en deçà de l'iPhone 6 et à peine mieux que l'iPhone 5.

Ces informations viennent alimenter les craintes d'un ralentissement notable de l'économie mondiale en général et de la Chine en particulier, un marché clé pour nombre d'entreprises américaines dont Apple, avant les fêtes de fin d'année.

L'inflation a à nouveau décéléré en Chine en octobre, un indicateur décevant qui s'ajoute à une statistique commerciale faiblarde parue durant le week-end.

De plus, l'accélération des créations d'emploi aux Etats-Unis en octobre a nettement renforcé la probabilité d'une hausse des taux de la Fed en décembre, selon une enquête de Reuters auprès d'économistes publiée mardi.

"Le marché anticipe une hausse des taux en décembre et ajuste les cours en conséquence", a dit Mohanned Aama (Beam Capital Management).

Aux valeurs, les fournisseurs d'Apple que sont Skyworks, Avago, Cirrus Logic et Qorvo ont perdu de 3,3% à 8,6%.

EMC a cédé 2,2% à la suite d'une information du site Re/code suivant laquelle son OPA sur Dell pourrait être remise en cause pour des question fiscales.

Parmi les valeurs en hausse, D.R. Horton, le premier constructeur immobilier américain, a avancé de 8,3%, grâce à un bénéfice trimestriel en hausse de près de 44% et à des commandes et des ventes en progression de 19% et 23% respectivement.

General Electric inscrit un gain de 1,2% à 30,12 dollars, ayant dépassé les 30 dollars pour la première fois depuis août 2008, soit en pleine crise financière mondiale. L'action avait touché un plus bas de 5,87 dollars en mars 2009, toujours durant la crise financière, en raison des craintes entourant alors ses activités financières.

McDonald's se contente d'un gain réduit de 0,3%. Le leader mondial de la restauration rapide a annoncé mardi qu'il ne se séparerait pas de ses actifs immobiliers pour les regrouper au sein d'une société d'investissement (REIT) ad hoc et il a également augmenté son dividende trimestriel.

Molson Coors Brewing s'adjuge 1,1%. Selon une source proche du dossier, le brasseur américain est près de conclure un accord de rachat du solde de MillerCoors, sa coentreprise créée en 2008 aux Etats-Unis avec SABMiller, ainsi que les droits des marques Miller dans le monde entier, pour 12 milliards de dollars.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant