Faible marge de manoeuvre pour Canal+ sur D17, ex-DirectStar

le
0
D17
D17

(AFP) - DirectStar, qui devient D17 dimanche à 20H50, va continuer de consacrer la grande majorité de son antenne à la musique mais fera une bonne place à la docu-réalité, ce format hybride entre le documentaire et la téléréalité.

La convention de DirectStar, chaîne rachetée par Canal+ à Bolloré, l'oblige à consacrer 75% de son antenne à la musique. Canal+ a tenté de changer sa convention auprès du Conseil supérieur de l'audiovisuel pour devenir une chaîne généraliste, sans succès.

Du coup, lors du lancement officiel de D17 dimanche, 75% de la grille sera musicale. Canal+ ne dit rien sur ses ambitions d'audience et sur le coût de la grille, préférant se concentrer sur la généraliste Direct 8, qui devient D8 dimanche.

Contrairement à D8 dont la grille a été intégralement revisitée, D17 se "dote d'une nouvelle identité visuelle, mais conserve ses fondamentaux".

Ainsi, le public traditionnel de DirectStar, des jeunes de 15 à 30 ans, continuera d'y voir des clips, des concerts, des documentaires et portraits d'artistes, mais aussi des mangas.

D17 lance de nouvelles émissions musicales sur les meilleurs tubes des années 1980 à 2000.

La principale nouveauté sera la diffusion de plusieurs docus-réalité.

Dans R.I.P. recherches investigations paranormal, des "spécialistes" de phénomènes paranormaux enquêteront dans des lieux réputés pour leur légende, dans The first 48, des enquêteurs auront 48 heures pour résoudre une affaire criminelle. Pawn stars va montrer le quotidien d'une famille de prêteurs sur gages à Las Vegas (Nevada) et Storage wars, le business de ventes aux enchères de box de stockage en Californie.

A noter la diffusion de l'intégralité de la web-série humoristique à succès Kaïra Shopping, transfuge de Canal+.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant