Faible croissance féminine au sein des postes de direction à l'échelle mondiale

le
0
(NEWSManagers.com) - La proportion mondiale de femmes occupant des postes à responsabilité reste faible et augmente peu d'une année à l'autre : 20 % en 2011, 21 % en 2012, pour atteindre 24 % en 2013, selon l'étude annuelle " International Business Report 2013 " sur la proportion de femmes au sein des équipes de direction, publiée par Grant Thornton à l'occasion de la Journée internationale des Femmes.

L'étude met en exergue des contrastes importants d'une région à l'autre : les meilleurs élèves de la représentativité des femmes aux postes de direction sont les pays d'Asie du Sud-Est (32 %), les pays d'Asie-Pacifique (29 %) et les BRIC's (28 %). La grande surprise vient des pays Baltes, avec 40 % de femmes faisant partie du senior management. A l'inverse, les régions où les femmes sont le moins présentes sont l'Amérique du Nord (12 %) et les pays du G7 (21 %).
Sur les 41 pays concernés par l'étude, la Chine est le pays qui emploie le plus de femmes parmi les cadres supérieurs (51 %), devant la Pologne (48 %) et la Lettonie (43 %). A l'extrême inverse figurent le Japon (7 %), les Emirats Arabes Unis et les Pays-Bas (11 %). Naturellement, la Chine figure également comme le pays enregistrant la plus forte progression en matière de parité au sein des postes de direction au cours des douze derniers mois (+ 25 %). Elle est suivie de l'Allemagne (+18 %) et de la Pologne (17%). Ceux dont le taux a le plus chuté sont la Russie (-14 %), l'Italie (-12 %) et la Suisse (- 8 %).

En France, la moyenne progresse malheureusement très peu (+2%) avec 26 % de femmes occupant des postes à responsabilités. Cette proportion s'inscrit néanmoins au-dessus des moyennes mondiale (24 %) et européenne (25 %). Le chemin semble encore long avant d'atteindre les prévisions espérées par l'Etat français à travers la loi du 27 janvier 2011, qui prévoyait 40 % de femmes au sein des conseils d'administration des entreprises publiques et cotées d'ici 2017. Avant les assemblées générales 2013, relève toutefois Ethics & Boards, 27 sociétés du CAC 40 et 73 sociétés du SBF 120 ont atteint le seuil des 20% fixé par la loi pour 2014.

Cela dit, 55 % du panel interrogé par Grant Thornton est défavorable à l'instauration de quotas concernant la représentativité des femmes au sein des instances dirigeantes des sociétés cotées. La France se situe dans cette tendance, avec 51 % d'avis défavorables. Sans surprise, les régions souhaitant une réglementation en la matière sont celles où les femmes sont faiblement représentées (Europe du Nord : 75 %, Amérique du Nord : 32 %).
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant