Fadettes : Courroye fixé sur son sort aujourd'hui

le
0
Le procureur, qui aurait enquêté sur les sources des journalistes du Monde en charge de l'affaire Bettencourt, pourrait être mis en examen.

Un procureur a-t-il attenté à la liberté de la presse ? C'est la question épineuse à laquelle doit répondre la juge Sylvia Zimmermann. Elle pourrait mettre en examen Philippe Courroye dans l'affaire dite des «fadettes» des journalistes du Monde.

Le procureur de Nanterre aurait demandé en 2010 à l'inspection générale des services (IGS) de lui fournir des informations sur deux journalistes du Monde qui enquêtaient sur l'affaire Bettencourt et qui avaient notamment révélé une perquisition au domicile de Liliane Bettencourt. Philippe Courroye aurait demandé aux policiers de lui fournir les factures détaillées, les «fadettes», de ces journalistes afin de recenser leurs appels entrants et sortants durant la période du 23 juillet au 2 septembre 2010, dans le cadre d'une enquête pour «violation du secret professionnel».

Selon nos confrères du Monde, un dossier de 700 pages aurait même été constitué, listant les contacts téléphoniques des deux journalistes, paren

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant