Factures : les mauvaises nouvelles de l'été

le
0
En raison d'une décision du Conseil d'État, EDF réclame en moyenne 30 euros par client entre mars 2015 et juin 2016. Un rattrapage qui concernerait 18 millions de personnes.
En raison d'une décision du Conseil d'État, EDF réclame en moyenne 30 euros par client entre mars 2015 et juin 2016. Un rattrapage qui concernerait 18 millions de personnes.

Votre attention a été distraite par des bains de soleil, des baignades, des lectures, des balades champêtres ou des voyages lointains. Rassurez-vous, voici toutes les mauvaises nouvelles qui vous accableront dès votre retour... En effet, pendant la sieste, le matraquage fiscal et les hausses de prix continuent.

30 euros de plus pour l'électricité

En avril 2014, le Conseil d'État a jugé que les hausses des tarifs bleu (pour les particuliers) et jaune (pour les artisans et les TPE) de l'électricité étaient insuffisantes ! Elles ne couvraient pas les nouveaux coûts supportés par EDF. L'entreprise aurait dû augmenter ses tarifs de 5,7% notamment pour assurer la sécurité et la maintenance de ses réacteurs nucléaires. Le gouvernement a dû obtempérer, permettant ainsi à l'électricien de réclamer en moyenne 30 euros par client entre mars 2015 et juin 2016. Un rattrapage qui devrait, selon La Dépêche, concerner 18 millions de personnes? Un standard téléphonique a été mis en place par EDF (09 69 32 15 15) pour répondre aux questions d'abonnés furieux ou incrédules : «Nous recevons chacune plus d'une centaine d'appels par jour», a confié une conseillère téléphonique au quotidien.

Président délégué des régions

Souvenez-vous de Thierry Mandon qui avait promis que la réforme territoriale, dont le premier acte était la diminution du nombre de régions de 24 à 13 en métropole, nous ferait économiser...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant