Factory & Co, la cuisine américaine comme à la maison

le
0
Factory & Co, la cuisine américaine comme à la maison
Factory & Co, la cuisine américaine comme à la maison

Depuis son enfance, Jonathan Jablonski est un passionné de cuisine. « J'ai toujours adoré réunir les gens que j'aime, ma famille, mes amis, autour d'un bon plat, et j'ai toujours su qu'un jour je créerais ma société », explique ce jeune Franco-Américain. Reste à trouver l'idée géniale. Le déclic se produit lors d'un voyage aux Etats-Unis, il y a une dizaine d'années. « J'y ai découvert l'ambiance et la chaleur des restaurants américains et surtout, j'ai appris à faire les bagels et d'autres spécialités made in USA », se souvient le chef d'entreprise. Originaires d'Europe centrale, les bagels sont des petits pains ronds incontournables outre-Atlantique. Il décide alors qu'un jour, il ouvrira un restaurant où l'on servira « les meilleurs bagels de Paris ! »

Fraîcheur optimale

Son bac en poche, Jonathan Jablonski s'oriente logiquement vers des études de commerce option entrepreneuriat et profite de sa dernière année pour peaufiner le business plan de Factory & Co. Il estime à 800 000 euros le coût du projet. En 2008, il entraîne dans l'aventure son frère Michaël, alors analyste financier chez Microsoft, et séduit également un fonds d'investissement qui prendra 25% du capital de sa société. « Notre concept nécessite des moyens important car il n'est pas question de sous-traiter, insiste le directeur génréral. Tous nos produits, des bagels aux salades en passant par nos pâtisseries sont 100 % faits maison et cuisinés le jour même, afin de garantir une fraîcheur optimale ». En 2009, il ouvre son premier restaurant dans le XIII ème arrondissement de Paris, dans le quartier des affaires voisin de la Très Grande Bibliothèque. Le succès est immédiat et avec un panier moyen de 13,50 euros, le restaurant qui emploie une petite dizaine de personnes, dégage 800 000 euros de chiffre d'affaires dès sa première année.

Bercy-Village, Aéroville, La Bourse...

Jonathan Jablonski, qui a la volonté de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant