"Facho", "voyou" : les doux mots de Rachida Dati à Brice Hortefeux

le
3
Dans son message, Rachida Dati accuse Brice Hortefeux d'avoir touché de l'argent liquide à plusieurs reprises. 
Dans son message, Rachida Dati accuse Brice Hortefeux d'avoir touché de l'argent liquide à plusieurs reprises. 

« Salut le facho », c'est ainsi que commence un SMS adressé à Brice Hortefeux par Rachida Dati, le 9 septembre 2013, dans lequel elle menace de faire des révélations sur plusieurs affaires. Sauf que l'ancien ministre de l'Intérieur est à l'époque placé sur écoutes dans le cadre de l'enquête sur le financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 et le message se retrouve donc dans le dossier d'instruction.

« Je vais dénoncer l'argent liquide que tu as perçu »

Ce long message a été exhumé jeudi par Mediapart et il en dit long sur les relations qu'entretenaient à l'époque les deux ex-ministres. Rachita Dati craint alors que Brice Hortefeux ne soit en train d'essayer de « faire sauter [s]a pseudo-facilité de passage » à l'aéroport et le menace de faire toute une série de révélations. « Je vais te donner un dernier avertissement par ce SMS dont la copie est envoyée à Nicolas Sarkozy. Soit tu me lâches soit je vais déposer l'assignation qui date de deux ans dans laquelle tu figures avec d'autres pour atteinte à ma vie privée et écoutes illicites. (?) De plus, je vais dénoncer l'argent liquide que tu as perçu pour organiser des RV auprès de Sarko lorsqu'il était président, des relations tout aussi liquides que tu as eues avec Takieddine (...) et je peux continuer avec les avantages que tu as eus et as encore à l'UMP à l'insu de ceux qui paient. Alors maintenant, je te préviens...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • masson33 il y a un mois

    Toute la "classe"de cette "dame"transpire de sa communication...du beau monde politique...

  • glitzy il y a un mois

    L'habit (en petit robe Dior) ne fait pas le moine.

  • frk987 il y a un mois

    Les origines ressortent, on vit pas en banlieue toute sa jeunesse sans que ça laisse des traces.