Facebook vieillit avec ses utilisateurs

le
0
Des études font état du désintérêt des adolescents pour Facebook. Lassés par le site de Mark Zuckerberg, ils migreraient vers d'autres réseaux sociaux, plus confidentiels. La réalité est pourtant plus complexe.

Facebook n'est plus cool. Une étude menée par la London's Global University (UCL) suggère que les jeunes internautes boudent de plus en plus le réseau social. Encore en cours, cette dernière étudie les pratiques en ligne d'adolescents issus de huit pays, dont la Grande Bretagne, le Brésil et la Chine.

Facebook «mort et enterré»?

Les premières conclusions de l'enquête ont été publiées sur le site The Conversation, partenaire de UCL. Daniel Miller, qui dirige l'étude, y présente des conclusions préliminaires et ne fait pas dans la nuance. «Facebook n'est pas sur le déclin, il est mort et enterré», assène-t-il. Premiers responsables de ce désintérêt: les adultes. «Le moment déterminant qui pousse l'adolescent à quitter Facebook est généraleme...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant