Facebook : une page Adopte un gitan remplace l'autre

le
0
Facebook : une page Adopte un gitan remplace l'autre
Facebook : une page Adopte un gitan remplace l'autre

«La page Adopte un gitan.com est enfin supprimée, cette page est maintenant en soutien pour les gens du voyage» pouvait-on lire, ce vendredi, sur une nouvelle page du réseau social Facebook qui demandait la fermeture de la première. Alors qu'elle avait fait l'objet d'une plainte jeudi pour «incitation à la haine raciale», la première page Facebook Adopte un gitan.com avait été supprimée jeudi. Mais une nouvelle page du réseau social portant le même nom a vu le jour dans la foulée, contenant également des commentaires hostiles aux Tziganes.

«Cela ne change rien. Il y a toujours de l'incitation à la haine», a déclaré vendredi soir Véronique Labbe, présidente de l'association Amaro Drom (Notre Route) qui avait déposé la plainte, précisant qu'elle avait toutefois l'intention de prévenir la gendarmerie de ce changement.

Du «second degré» très rancunier

«Pourquoi déposer plainte pour ces propos qui n'ont en soi, rien de choquant? C'est juste de l'humour à prendre au second degré! (...) depuis 3 ans, à chaque été, j'ai en moyenne 30 (grandes) caravanes (tractées par des berlines allemandes ou françaises ou des camionnettes qui s'installent à 50m à peine de chez moi en cassant murs et autres barrières» pouvait-on lire sur la nouvelle page Adopte un gitan.com, visiblement prise d'assaut par des internautes issus de la première page.

Sur l'ancien «Adopte un gitan.com», devenu inaccessible jeudi, on trouvait, parmi d'autres contenus censés être à prendre «au second degré», une photo de deux fillettes fouillant un sac poubelle, derrière lesquelles on apercevait une grande voiture un peu floue. «Des conditions de vie en apparence drastiques compensées par une Mercedes dernier cri : The Gypsy way of life !» (le mode de vie des gitans, ndlr), indiquait la légende qui accompagnait la photo.

Jeudi, une plainte avait alors été déposée auprès de la gendarmerie de Gardanne (Bouches-du-Rhône) par ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant