Facebook se prépare à entrer en Bourse en mai

le
0
FACEBOOK SE PRÉPARE À ENTRER EN BOURSE EN MAI
FACEBOOK SE PRÉPARE À ENTRER EN BOURSE EN MAI

SAN FRANCISCO (Reuters) - Le réseau social Facebook interrompra la semaine prochaine les transactions sur ses actions sur les marchés secondaires dans le cadre des préparatifs de son introduction en Bourse en mai, a-t-on appris d'une source proche du dossier.

Le groupe américain a récemment demandé aux sociétés qui gèrent les transactions sur son capital hors des marchés réglementés de suspendre celles-ci, une décision visant à réduire les distorsions de valorisation susceptibles de perturber la fixation de son prix d'introduction, a expliqué une autre source.

Facebook prévoit de lever cinq milliards de dollars (3,75 milliards d'euros) lors de son entrée en Bourse. Celle-ci pourrait le valoriser jusqu'à 100 milliards de dollars, ce qui en ferait la plus grosse introduction en Bourse de l'histoire de la Silicon Valley.

La possibilité d'une telle opération en mai dépend de la décision de la Securities and Exchange Commission (SEC), l'autorité des marchés boursiers américains, sur le prospectus déposé par le groupe, a noté la première source.

Facebook a amendé ce document à trois reprises depuis son dépôt initial début février.

Un porte-parole de Facebook s'est refusé à tout commentaire.

Certains investisseurs contestent le choix du groupe d'un capital regroupant deux classes d'actions, qui donnerait au directeur général Mark Zuckerberg le contrôle effectif de 56,9% de l'entreprise après l'entrée en Bourse.

Malgré ces critiques, la demande de titres s'annonce forte et l'action Facebook brille sur les marchés secondaires.

SharesPost Financial, une société spécialisée dans les transactions sur le capital de sociétés non cotées, a annoncé mercredi qu'elle n'interviendrait plus dans les transactions sur les actions Facebook après vendredi "afin de contribuer à assurer le passage en bon ordre de la société vers les marchés réglementés".

SecondMarket, un intermédiaire concurrent, s'est refusé à tout commentaire.

Alexei Oreskovic et Sarah McBride, Marc Angrand pour le service français, édité par Natalie Huet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant