Facebook redresse la barre au 3e trimestre grâce au mobile

le
0
LE MOBILE PERMET À FACEBOOK DE REDRESSER LA BARRE AU 3 TRIMESTRE
LE MOBILE PERMET À FACEBOOK DE REDRESSER LA BARRE AU 3 TRIMESTRE

SAN FRANCISCO (Reuters) - L'action Facebook a bondi de près de 13% mardi après la clôture du Nasdaq, les investisseurs saluant la croissance plus soutenue que prévu des recettes publicitaires tirées des applications mobiles au troisième trimestre.

Le réseau social a annoncé qu'il tirait à présent 14% de ses recettes publicitaires des publicités sur supports mobiles tels que les tablettes et smartphones.

Ces recettes ont totalisé environ 150 millions de dollars sur la période juillet-septembre, contre 40 à 50 millions estimés au deuxième trimestre. Elles étaient pratiquement nulles au premier trimestre.

"Voilà qui contredit l'opinion la plus pessimiste, qui était que Facebook ne pouvait pas faire de l'argent sur les téléphones et les tablettes", a commenté Colin Sebastian, analyste de Robert Baird.

"En six mois à peu près, il a réussi à tirer des recettes raisonnables de ses applications mobiles", a-t-il ajouté, soulignant cependant que le réseau social devait encore démontrer que les recettes publicitaires mobiles pouvaient croître à un rythme comparable à celui de la publicité traditionnelle.

L'évolution des recettes publicitaires mobiles est l'un des principaux motifs de préoccupation des investisseurs vis-à-vis de Facebook, et l'une des causes de la chute de son cours de Bourse depuis son introduction en Bourse en mai, qui a amputé de 40 milliards de dollars de capitalisation boursière.

"MYTHE"

Mark Zuckerberg, le cofondateur et directeur général du groupe, a déclaré mardi que le mobile était "l'aspect le plus mal compris" de l'entreprise et a qualifié de "mythe" l'opinion selon laquelle le groupe ne pouvait pas gagner d'argent sur ce segment.

Facebook a eu du mal à opérer la transition vers les matériels mobiles alors même que ses usagers accèdent de plus en plus au réseau social par le biais de leurs smartphones.

Le segment mobile a permis à Facebook de redresser l'ensemble de ses recettes publicitaires au troisième trimestre, après une phase en demi-teinte qui avait soulevé bien des questions sur ses perspectives à long terme.

Les recettes publicitaires dans leur ensemble ont augmenté de 36% à 1,09 milliard de dollars, après une croissance de 28% le trimestre précédent. Les recettes tirées d'autres segments d'activité ont progressé de 13% à 176 millions de dollars.

Facebook a néanmoins subi une perte nette de 59 millions de dollars, soit deux cents par action, sur le troisième trimestre clos le 30 septembre, qui s'explique principalement par une importante provision de nature fiscale.

Hors exceptionnels, le résultat par action est positif de 12 cents, soit un cent de plus que le consensus.

A 1,26 milliard de dollars, le chiffre d'affaires global dépasse lui aussi le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, qui le donnait à 1,23 milliard.

Le directeur financier, David Ebersman, a dit que Facebook continuerait d'investir massivement au quatrième trimestre, sans fournir de précisions chiffrées.

Alexei Oreskovic, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant