Facebook rachète la messagerie WhatsApp pour 16 milliards de dollars

le
0
Facebook rachète la messagerie WhatsApp pour 16 milliards de dollars
Facebook rachète la messagerie WhatsApp pour 16 milliards de dollars

Facebook a annoncé mercredi la plus grosse acquisition de son histoire et mis sur la table l'énorme somme de 19 milliards de dollars pour l'application de messagerie mobile WhatsApp.Ce rapprochement "nous permettra, par de nouveaux services mobiles accrocheurs, de connecter encore plus de gens dans le monde" et "aidera à renforcer les deux services", a affirmé le PDG-fondateur du premier réseau social mondial, Mark Zuckerberg, en présentant l'opération aux analystes.Facebook va payer 4 milliards de dollars en numéraire et 12 milliards en actions pour acheter cette application populaire et en forte croissance. Les 3 milliards restant seront des primes en actions Facebook versées aux fondateurs et aux salariés de WhatsApp sur les quatre années suivant le bouclage de l'opération, prévu cette année. Le patron-fondateur Jan Koum entrera aussi au conseil d'administration du réseau. Si l'opération échoue, WhatsApp touchera 2 milliards de dollars d'indemnités."La taille de la transaction est vraiment imposante, et cela va faire parler d'une bulle", réagit Greg Sterling, analyste chez Opus Research, soulignant que Facebook prenait un risque car "dans les médias sociaux, il y a le truc à la mode, et l'année suivante, ça peut être une autre application".A la Bourse de New York, l'action Facebook perdait d'ailleurs 2,57% à 66,31 dollars vers 00H30 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture. - Un million de nouveaux utilisateurs par jour - "WhatsApp est en passe de connecter un milliard de personnes. Les services qui atteignent ce niveau ont tous une valeur incroyable", répond Mark Zuckerberg, qui vante "un produit d'extrêmement haute qualité" et "un réseau de communication très important", très populaire notamment en Europe ou en Amérique latine. "Sur la durée, les gens paieront pour cela", prédit-il. Le directeur financier, David Ebersman, a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant