Facebook ouvre grand Messenger aux entreprises, avec l'aide de "bots"

le
0
Facebook ouvre grand Messenger aux entreprises, avec l'aide de "bots"
Facebook ouvre grand Messenger aux entreprises, avec l'aide de "bots"

Facebook passe à la vitesse supérieure dans ses efforts pour intégrer d'autres services à son application de messagerie Messenger, et à la positionner ainsi comme un outil pour les transactions commerciales en ligne.Le PDG-fondateur du groupe, Mark Zuckerberg, a annoncé mardi l'ouverture d'une nouvelle plateforme pour les développeurs qui permettra de concevoir pour n'importe quelle entreprise des modules s'intégrant à Messenger, et plus particulièrement des "bots".Les bots sont des logiciels fonctionnant de manière automatisée. De plus en plus d'acteurs du secteur technologique parient sur leur usage dans les messageries instantanées en ligne, où les progrès de l'intelligence artificielle promettent de les rendre plus interactifs et d'aller jusqu'à simuler une conversation avec un être humain ("chat bot").Dans le cas de Facebook, ces bots seront capables d'envoyer ou de recevoir via Messenger du texte, mais aussi des images et d'autres types de contenus, notamment des bulles interactives avec des boutons permettant à l'utilisateur de faire des choix, selon les démonstrations faites lors de la conférence annuelle organisée par le groupe à destination des développeurs.Parmi les premiers partenaires ayant conçu un "bot" pour Messenger figurent la chaîne d'informations CNN, qui enverra via Messenger des résumés d'événement d'actualité, ou des commerçants en ligne comme le fleuriste 1800Flowers, qui permettra de commander des livraisons de bouquets.Pour encourager la création de bots plus complexes, notamment capables "d'apprendre" au fur et à mesure de leurs interactions avec l'utilisateur, Facebook a aussi annoncé la mise à disposition pour les développeurs d'outils supplémentaires développés en interne dans le cadre de ses propres recherches sur l'intelligence artificielle.- De Uber à la SNCF -Messenger revendique désormais plus de 900 millions d'utilisateurs actifs, autant de clients ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant