Facebook met le paquet sur Messenger en pariant sur le commerce en ligne

le
0
Facebook met le paquet sur Messenger en pariant sur le commerce en ligne
Facebook met le paquet sur Messenger en pariant sur le commerce en ligne

Le groupe Facebook veut muscler son service de messagerie Messenger, qui revendique 600 millions d'utilisateurs, en encourageant son utilisation sur les sites de commerce en ligne et en l'ouvrant aux développeurs extérieurs d'applications.Avec 100 millions d'utilisateurs de plus qu'en novembre, Messenger est l'application du groupe qui affiche la plus forte croissance, a relevé mercredi le patron-fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, à l'ouverture de sa conférence annuelle pour les développeurs (F8).La messagerie a "le potentiel de devenir un moyen de communication très puissant", a-t-il affirmé devant plus de 2.500 participants.Facebook a déjà récemment présenté de nouvelles fonctionnalités pour renforcer Messenger avec notamment un service permettant d'envoyer de l'argent à ses proches qui doit démarrer dans les prochains mois aux Etats-Unis.Il passe toutefois à la vitesse supérieure avec le lancement mercredi d'une plateforme permettant aux développeurs extérieurs de créer des applications s'intégrant à Messenger.Facebook a parallèlement déjà annoncé mercredi plus de 40 nouvelles applications permettant d'intégrer aux conversations sur Messenger des images animées (GIFs), des vidéos, des clips audio...- Séduire les commerçants -David Marcus, vice-président de Facebook en charge des services de messagerie, a surtout présenté un nouvel outil destiné à séduire les commerçants en ligne en leur promettant des échanges simplifiés avec leurs clients.Il permet d'envoyer une confirmation de commande via Messenger plutôt que par courriel comme c'est le cas généralement.Cela crée un fil de conversation unique entre le commerçant et son client sur Messenger, où peuvent par la suite s'ajouter des notifications lorsque le colis est envoyé ou pour des informations suivant l'avancée de son expédition. Le client peut pour sa part, avec une simple réponse par le même canal, modifier sa commande, contacter le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant