Facebook maintiendra publics les profils d'utilisateurs décédés

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Facebook défie la mort. Le géant américain compte bien monétiser vos données, même après que vous ayez passé l'arme à gauche. Le réseau social fondé par Marc Zuckerberg a décidé de changer sa politique de confidentialité vis-à-vis des comptes d'utilisateurs décédés. Après la disparition d'un utilisateur de Facebook, ses proches pouvaient demander à l'entreprise américaine de placer le profil en mode "mémorial". Facebook "restreignait alors la visibilité du profil aux amis uniquement. Cela signifiait que les internautes ne pouvaient plus voir le compte et ses contenus, à moins qu'ils ne soient amis Facebook avec le défunt".À la poubelle les demandes des proches. Les profils des personnes décédées seront désormais visibles par tous, ou plus précisément, ils conserveront leurs paramètres. Facebook explique ainsi qu'ils maintiendront "la visibilité des contenus d'une personne comme elle en a décidé. Ce qui permettra aux internautes de voir les profils en mode 'mémorial' de la façon dont le défunt l'aurait voulu". Et le géant américain assurer "respecter les choix qu'une personne fait au cours de sa vie".La question de la conservation des données relancéeLes internautes dénoncent déjà les nouveaux paramètres de confidentialité de Facebook, reprochant à l'entreprise de se cacher derrière les prétendus voeux du défunt. Un article du site News.com.au assure qu'il s'agit en fait pour le géant américain "de tirer...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant