Facebook étend son ciblage publicitaire, sous le contrôle relatif de ses membres

le
0
Facebook étend son ciblage publicitaire, sous le contrôle relatif de ses membres
Facebook étend son ciblage publicitaire, sous le contrôle relatif de ses membres

Facebook a annoncé jeudi qu'il allait étendre ses pratiques de ciblage publicitaire hors des Etats-Unis tout en facilitant leur contrôle par ses utilisateurs. Le réseau social, basé en Californie (ouest des Etats-Unis), a commencé il y a plusieurs mois à utiliser les activités en ligne de ses abonnés sur des sites extérieurs à Facebook pour cibler ses annonces.Si par exemple un abonné de Facebook visite des sites internet de voyage, il recevra ensuite sur le réseau social des publicités de séjours touristiques. Quand quelqu'un achète une chaîne stéréo sur un site internet, il augmente la probabilité de voir s'afficher des annonces publicitaires de haut-parleurs sur son compte.Mais le réseau social va aussi permettre à ses membres de préciser eux-mêmes quels types de publicités ils souhaitent recevoir.Les nouvelles annonces sont ainsi accompagnées d'une option intégrée qui expliquera à l'internaute pourquoi Facebook a estimé qu'une publicité pouvait l'intéresser, mais qui permettra aussi à l'utilisateur de stipuler ses préférences, en enlevant certains de ses "intérêts" de son profil publicitaire Facebook."Si on n'est pas intéressé par l'électronique, on peut retirer l'électronique de la liste des intérêts publicitaires", avait expliqué le réseau en juin."Nous voulions aussi nous assurer que les gens puissent tout enlever", a expliqué à l'AFP le vice-président de la publicité chez Facebook, Brian Boland.Si un utilisateur retire son intérêt pour quelquechose sur un appareil, le choix s'appliquera quel que soit le smartphone, la tablette, ou l'ordinateur sur lequel il utilise Facebook, selon M. Boland."Pour que ce réglage s'applique à la plupart des annonceurs, il faut pour l'instant aller dans les paramètres de chaque appareil pour limiter la traque", a-t-il précisé. Désormais, "nous l'appliquerons désormais partout où vous utiliserez Facebook", promet-il.- ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant