Facebook contre Google: le mobile relance la guerre de la publicité en ligne

le
0
Facebook contre Google: le mobile relance la guerre de la publicité en ligne
Facebook contre Google: le mobile relance la guerre de la publicité en ligne

Facebook semble parti à l'assaut du roi Google dans la publicité en ligne, profitant de l'essor des connexions mobiles à internet qui change les règles du jeu dans le secteur.Google reste dominant sur ce marché dont il s'octroie environ un tiers des recettes mondiales, mais Facebook a vu sa part doubler en deux ans, pour atteindre 8% cette année, selon la société de recherche eMarketer.Le réseau aux 1,3 milliard de membres progresse surtout dans les annonces mobiles: sa part y est passée de 0 à 20% entre 2011 et 2014. Or c'est ce créneau du marché qui croit le plus vite, avec des recettes parties pour doubler cette année à 36,5 milliards de dollars, un quart des revenus totaux de la publicité en ligne.Continuant sur sa lancée, Facebook vient de lancer une nouvelle plateforme, Audience Network, qui permet d'exploiter les données recueillies sur ses utilisateurs pour cibler des publicités diffusées dans des applications mobiles tierces. Ces dernières sont un moyen croissant d'accéder directement aux services en ligne depuis un smartphone. "Avec l'identifiant Facebook, ils peuvent suivre les gens à travers différents appareils et comprendre leur comportement", indique à l'AFP Cathie Boyle, spécialiste en marketing mobile pour la société de recherche eMarketer. "Maintenant ils laissent les publicitaires profiter de ces informations au-delà de Facebook, ce qui revient à s'attaquer à Google." - Suivre sur plusieurs appareils - Connaître l'internaute, c'est le nerf de la guerre pour la publicité en ligne, où la nature des annonces est généralement déterminée en temps réel, et de manière automatisée, pour coller aux intérêts supposés de l'utilisateur.Les cookies, de petits logiciels espions stockés sur l'ordinateur, sont un outil répandu utilisé à cet effet. Mais ils se perdent quand on passe de l'ordinateur au smartphone, il faut donc trouver d'autres modes d'identification."Le grand défi pour les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant