Facebook conteste la suprématie de Google

le
0
Le réseau social est devenu, en 2010, le site Web le plus visité par les internautes américains, devant le géant de la recherche en ligne. Il vient de lever 500 millions de dollars auprès de Goldman Sachs et DST.

Les pionniers du Web ont retenu la leçon : le géant d'aujourd'hui peut être la gloire déchue de demain. Les AOL, Yahoo! et autres Myspace en sont les preuves vivantes. Et c'est peut-être le destin qui attend Google, leader incontesté de la recherche sur Internet, présent dans le quotidien des internautes à travers une vaste gamme de services - de la messagerie en ligne à la cartographie - et champion de la monétisation du Web.

Aux États-Unis, un premier coup de boutoir vient d'être porté à cette forteresse par Facebook, nouvelle étoile montante du Net. En 2010, le réseau social a capté 8,93 % des visites d'internautes américains, selon une étude réalisée par le cabinet Hitwise. Cela fait de Facebook le site le plus fréquenté outre-Atlantique l'an passé. Il détrône Google.com, fort de 7,19 % des visites, selon Hitwise, qui détermine l'audience des sites à partir d'un panel de 10 millions d'internautes américains. Indirectement, Google a contribué à tir

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant