Facebook confirme son statut de roi des réseaux sociaux

le
0
Facebook confirme son statut de roi des réseaux sociaux
Facebook confirme son statut de roi des réseaux sociaux

Facebook a confirmé mercredi son statut de roi des réseaux sociaux avec un nouveau bond de ses résultats au deuxième trimestre, où il a continué d'augmenter son audience et ses recettes publicitaires, et même presque triplé son bénéfice net. Le réseau américain revendiquait 1,71 milliard d'utilisateurs à la fin juin, contre 1,65 milliard trois mois plus tôt. Le nombre d'utilisateurs gagnés par rapport à la même date de 2015 est "notre plus fort depuis plus de trois ans", a relevé le directeur financier, David Wehner, lors d'une téléconférence avec des analystes.Et leur intérêt ne semble pas s'éteindre, puisque 66% d'entre eux se connectent au réseau tous les jours, un taux stable comparé au trimestre précédent. Le temps passé par personne sur le réseau Facebook lui-même ou ses applications de photos Instagram ou de messagerie Messenger a en outre augmenté de plus de 10% sur un an, "et ça n'inclut même pas encore WhatsApp", la deuxième application de messagerie du groupe, s'est félicité le patron-fondateur Mark Zuckerberg. Instagram a désormais plus de 500 millions d'utilisateurs, dont 300 millions qui s'y connectent tous les jours, Messenger et WhatsApp en comptent un milliard chacun.David Wehner a également relativisé les inquiétudes de certains analystes face à la concurrence représentée par Snapchat auprès des jeunes consommateurs, un public particulièrement choyé par les publicitaires."Nous continuons d'être le meilleur moyen d'atteindre la plus large audience mondiale d'adolescents et de Millennials. Les adolescents restent engagés sur Facebook", a-t-il indiqué, tout en notant que "la manière dont ils utilisent notre service a évolué au fil des années, en plus de Facebook, ils utilisent Instagram, Messenger et WhatsApp".- Pub mobile et vidéo -La croissance continue de Facebook se matérialise aussi dans ses performances financières, qui se sont avérées bien ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant