Facebook aussi fort que le mariage

le
0

 et des commentaires positifs à foison accompagnant vos publications sur Facebook, et c'est la promesse d'un sentiment de plénitude comparable à l'imminence d'un mariage, voire à l'arrivée d'un bébé. Rien que ça ! C'est le résultat d'une étude menée par les chercheurs de la Carnegie Mellon University de Pittsburgh, aux Etats-Unis, auprès d'un panel de 1910 utilisateurs de ce réseau social, résidant dans 91 pays. De façon plus générale, les chercheurs ont démontré une hausse du bien-être lorsque des « j'aime » et des critiques positives en provenance « d'amis » étaient associés à vos posts sur Facebook.

 

UN REMÈDE ANTI-CAFARD

 

Plus les liens sont forts avec l'interlocuteur qui a répondu de façon sympathique au message, et plus les observations bienveillantes sont nombreuses, plus le bénéfice est constaté sur le moral de l'usager.

 

« Le commentaire peut être court, une phrase ou deux. Le plus important est qu'il provienne d'un ami proche qui a pris le temps de le personnaliser », explique Moira Burke, coauteur de l'étude. Pour arriver à ce résultat étonnant, chaque participant a répondu à un questionnaire une fois par mois, pendant trois mois, pour que les scientifiques puissent évaluer leur humeur. Or, il apparaît qu'il faut soixante commentaires positifs, personnalisés et publiés en un mois par des personnes auxquelles on tient, pour atteindre un bien-être équivalent à des événements majeurs d'une vie tels qu'un mariage ou la naissance d'un enfant. « Ces travaux montrent que les personnes qui ont le cafard passent plus de temps sur Facebook car elles savent que le réseau social les aide à se sentir mieux grâce aux interactions avec les bons amis », précise Moira Burke. Ce n'est pas une raison pour passer des heures et des heures sur son smartphone... surtout si l'on est marié. Si l'on en croit une autre étude américaine, datant de 2014 et dirigée par l'université de Boston, il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant