Facebook au travail : maintenant c'est possible, cela s'appelle Workplace

le
1
Facebook au travail : maintenant c'est possible, cela s'appelle Workplace
Facebook au travail : maintenant c'est possible, cela s'appelle Workplace

Riche de son succès mondial, Facebook a lancé ce lundi sa version pour le bureau, baptisée Workplace (lieu de travail en anglais). Cette version, payante, du plus populaire réseau social au monde (qui affiche plus de 1,7 milliard d'utilisateurs en juillet) entend proposer aux entreprises, associations ou ONG un réseau interne plus simple que les intranets traditionnels, tout en offrant aussi une plateforme de communication directe pour remplacer, en partie, l'envoi de courriels entre salariés et collègues.

 

Baptisé auparavant «Facebook at work» (Facebook au travail) tant qu'il était au stade du projet, ce nouvel outil de collaboration en temps réel est développé depuis deux ans par le géant américain dans ses bureaux londoniens et déjà testé en version bêta par un millier d'entreprises dans le monde.

 

«Nous remplaçons des choses qui existent déjà en les regroupant dans un seul outil qui permettra aux utilisateurs d'avoir un mur d'information -- comme sur leur profil privé --, Facebook live, le videochat, etc», explique Julien Codorniou, directeur général de Workplace, précisant que «95% de ce que nous avons développé sur Facebook est intégré à Workplace.» Le géant de l'Internet compte donc bien sur l'habitude de ses utilisateurs privés pour adopter, au bureau, leur plateforme d'échanges d'informations favorite.

 

Cependant, nul besoin d'avoir un compte Facebook personnel pour utiliser Workplace. Au contraire, cet outil séparé respecte l'indépendance des entités et offre à son utilisateur la possibilité de s'y connecter avec son adresse électronique. De même, Workplace affiche le sérieux du gris comme couleur dominante et non pas le bleu typique de sa version personnelle.

 

Accessible sur ordinateur comme sur téléphone ou tablette mobile, la plateforme Workplace est disponible pour toutes les entreprises, de la PME à la multinationale. Ce nouveau réseau social ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppsoft il y a 6 mois

    Bravo pour la publicité que vous leur faites, j'espère que vous êtes bien rétribués pour cela... Sinon, vous auriez pu citer la concurrence, qui n'a pas attendu et qui ont investi le marché des entreprises depuis plusieurs années maintenant. Je pense notamment à Yammer.