Facebook a terminé en beauté l'année 2013

le
0
Facebook a terminé en beauté l'année 2013
Facebook a terminé en beauté l'année 2013

Le premier réseau social mondial sur internet Facebook affiche une santé insolente malgré la concurrence d'autres plateformes comme Twitter ou Snapchat, avec une nouvelle accélération fin 2013 de sa rentabilité et de sa croissance, notamment dans la publicité des appareils mobiles. Le bénéfice net du groupe américain a bondi à 1,5 milliard de dollars sur l'ensemble de l'année dernière, dont 523 millions dégagés au quatrième trimestre, où il a été multiplié par huit.Le bénéfice par action trimestriel, qui est la référence à Wall Street, a dépassé de 4 cents la prévision moyenne des analystes à 31 cents, et la marge d'exploitation s'affiche au niveau très élevé de 44%. Dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street, l'action du réseau social décollait de 12,11% à 60,01 dollars vers 23H50 GMT, dépassant son record historique en clôture, enregistré le 21 janvier à 58,51 dollars.Nouveau coup d'accélérateur dans la publicité mobile Le chiffre d'affaires a crû de 55% à 7,9 milliards de dollars sur l'ensemble de l'année et de 63% à 2,6 milliards au dernier trimestre.Les recettes publicitaires, qui représentent le gros des revenus du groupe, se sont même envolées de 76% au cours des trois derniers mois de l'année, à 2,34 milliards de dollars. La part représentée par la publicité sur appareils mobiles, très surveillée étant donné l'essor des connexions à internet depuis un smartphone, a continué d'augmenter, à 53% après 49% au troisième trimestre.Les recettes mobiles étaient au quatrième trimestre "presque aussi importantes que la totalité de nos recettes publicitaires du quatrième trimestre de l'année précédente", a relevé la numéro deux du groupe, Sheryl Sandberg, lors d'une téléconférence avec des analystes. Sachant qu'elles étaient encore inexistantes il y a un an et demi, il s'agit d'"un des retournements les plus impressionnants dans l'histoire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant