Face aux feux et au smog, l'Indonésie envisage l'état d'urgence

le
0

DJAKARTA, 27 octobre (Reuters) - L'Indonésie envisage de proclamer l'état d'urgence au plan national face aux incendies qui sévissent dans l'archipel depuis des semaines et qui gagnent du terrain, provoquant une très épaisse brume, a déclaré mardi le vice-président indonésien, Jusuf Kalla. "Nous l'envisageons désormais", dit-il dans une interview à propos de l'état d'urgence, en ajoutant qu'alors des milliers de soldats seraient déployés pour lutter contre les flammes. L'Etat indonésien pourrait dès lors intensifier ses efforts pour contenir les feux, qui ont fait grimper le niveau de pollution dans la région, entraîné la fermeture des écoles et conduit à des annulations de vols, indique Jusuf Kalla. Le président Joko Widodo devrait prendre une décision sur l'état d'urgence à son retour des Etats-Unis, a dit Kalla. Lundi, Widodo avait annoncé qu'il écourtait sa première visite officielle aux Etats-Unis pour regagner l'archipel et se rendre dans les zones touchées par le smog. Les feux, déclenchés souvent délibérément par des planteurs qui pratiquent la culture sur brûlis, font rage depuis des semaines dans les forêts de Sumatra et de Kalimantan. Récemment, ils se sont étendus à des endroits comme la Papouasie, le phénomène météorologique El Nino, particulièrement fort cette année, exacerbant la sécheresse dans la région et perturbant les efforts des pompiers. Selon Jusuf Kalla, 40 millions d'Indonésiens, dans cinq provinces, sont touchés par les épaisses fumées. Ce smog gagne actuellement vers le sud, en direction de l'île de Java. La dernière fois que l'état d'urgence a été proclamé en Indonésie remonte à l'époque du tsunami de 2004, qui avait fait plus de 100.000 morts sur les rivages de l'océan Indien. (Randy Fabi et Kanupriya Kapoor; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant