Face aux critiques, les pilotes sortent de leur réserve

le
0
Face aux critiques, les pilotes sortent de leur réserve
Face aux critiques, les pilotes sortent de leur réserve

Alors que la F1 a été secouée par une nouvelle polémique le week-end dernier lors du Grand Prix d'Australie, les pilotes ont décidé de sortir de leur silence via une lettre ouverte signée, notamment, par Sebastian Vettel et Jenson Button. Lettre où ils assurent s'inquiéter de l'avenir à moyen et long terme de leur discipline.

Depuis plusieurs années, la Formule 1 est secouée par diverses polémiques sportives ou extra-sportives, critiquée de toutes parts, que ce soit en interne ou pas, et elle perd toujours plus de visibilité dans les médias. Le récent Grand Prix d’Australie a été marqué par l’échec du nouveau format de la séance de qualification qui, au contraire de ce qui était prévu, a limité le spectacle en piste lors de la dernière partie, décisive pour la pole position. Face à cela, et contrairement à leur habitude, l’ensemble des pilotes du plateau, réunis au sein de la Grand Prix Drivers Association (GPDA), est sortie de sa réserve au moyen d’une lettre ouverte publiée sur le compte Twitter de l’association et signée par Sebastian Vettel, Jenson Button, directeurs du GPDA, et par son président Alexander Wurz, au nom des pilotes.

Les pilotes exigent un plan directeur clair

S’ils comprennent que la F1 est en pleine mutation face, principalement, à un contexte économique difficile, les pilotes assurent ressentir que « les récents changements au niveau du règlement ne sont pas parvenus à régler les principaux problèmes auxquels la F1 fait face et que cela peut nuire aux futurs succès de la discipline ». Mais ce que les pilotes demandent, c’est un changement dans la gouvernance de la F1, aujourd’hui éclatée entre le Groupe Stratégique, la Commission F1 et le Conseil Mondial du Sport Automobile. Chacune de ces entités semble poursuivre ses propres intérêts et cela peut être au détriment de la crédibilité de la F1. Et l’affaire des qualifications à Melbourne en est un bel exemple. « Nous aimerions demander et prier les propriétaires et les actionnaires de la Formule 1 de considérer une restructuration de sa propre gouvernance. Les futures directions et décisions de la F1, qu’elles soient à court ou à long terme, orientées vers le sportif, la technique ou le business devraient s’appuyer sur un plan directeur clair, demandent les pilotes dans leur lettre ouverte. Un tel plan devrait refléter les principes et les valeurs fondamentales de la Formule 1. »

Une réelle inquiétude pour l’avenir de la F1

Mais ce qui transpire de cette lettre, c’est que les pilotes sont inquiets de l’évolution de la F1 pour les années à venir et veulent s’assurer que la discipline reste le sommet du sport automobile mondial, alors que la concurrence du championnat du monde d’endurance est toujours plus importante. « Nous devons nous assurer que la F1 reste un sport, une compétition serrée entre les meilleurs pilotes dans des machines extraordinaires sur les circuits les plus intéressants au monde. La F1 ne devrait accueillir que les meilleures écuries, pilotes et circuits avec des partenaires et des fournisseurs dignes de participer à un tel championnat d’élite. La F1, sans l’ombre d’un doute, est le pinacle du sport automobile et, donc, un des sports les plus suivis dans le monde. Nous, les pilotes, nous faisons front uni, nous proposons notre aide et notre soutien pour que la F1 reste ce qu’elle est et pour qu’elle reste un sport excitant pour les années et les générations à venir. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant