Face au risque nucléaire, sommes-nous prêts ?

le
0
Et si un incident nucléaire devait se produire sur notre territoire ? Pour parer à cette situation, des exercices et des simulations «grandeur nature» se déroulent tous les dix-huit mois autour de nos 58 centrales.

Les sirènes retentissent, trois fois une minute, espacées de cinq secondes. La ville de Gravelines, dans le Nord, se fige. On connaît ces hurlements: c'est une alerte nucléaire. Dans la centrale voisine, le système de refroidissement de l'un des réacteurs pose problème. Louise Pardo sait ce qu'elle a à faire. Elle gare sa voiture et gagne le bâtiment le plus proche, la boulangerie. Elle voit bientôt passer des véhicules de pompiers, puis de CRS et de gendarmes. Ils portent des combinaisons étanches et respirent de l'oxygène. Ils viennent pour faire respecter le périmètre d'isolement qui a été défini: afin d'empêcher les personnes éventuellement contaminées par la radioactivité d'en sortir, elles seront dirigées vers des structures de décontamination; mais aussi pour empêcher que des personnes saines n'y entrent. Ils le savent, des parents, des fils et filles vont tenter d'aller chercher leurs enfants, leur père, leur mère. Il faudra les convaincre de faire de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant