Face au ralentissement de la croissance mondiale, la Fed joue la prudence

le
0
La présidente de la Réserve fédérale américaine, Janet Yellen, lors d'un discours devant l'Economic Club of New York, le 29 mars.
La présidente de la Réserve fédérale américaine, Janet Yellen, lors d'un discours devant l'Economic Club of New York, le 29 mars.

La Réserve fédérale américaine a relevé ses taux en décembre, pour la première fois depuis près de 10 ans. Pour sa présidente, Janet Yellen, la poursuite de la hausse des taux d’intérêt devra se faire « prudemment  ».

La présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) a nouvelle fois fait preuve d’une extrême prudence à propos d’une poursuite de la hausse des taux d’intérêt aux États-Unis. Lors d’un discours prononcé mardi 29 mars devant l’Economic Club of New York, Janet Yellen a expliqué qu’« étant donné les risques pesant sur les perspectives, je considère qu’il est approprié pour le Comité [de politique monétaire de la Fed (FOMC)] d’agir prudemment dans l’ajustement de sa politique ». « Les développements à l’étranger signifient qu’il nous faudra certainement, pour atteindre nos objectifs en matière d’emploi et d’inflation, suivre une trajectoire un peu plus basse que ce que nous avions anticipé en décembre concernant le taux des fonds fédéraux », a-t-elle ajouté.

Si Mme Yellen s’est bien gardée de fermer la porte à un relèvement des taux dès la prochaine réunion du FOMC les 26 et 27 avril, une telle décision paraît désormais peu probable. Plusieurs de ses membres avaient pourtant préparé le terrain ces derniers jours à une hausse imminente. James Bullard, le président de la Fed de Saint-Louis, Charles Evans, son homologue de Chicago, Patrick Harker (Philadelphie) ou encore Dennis Lockhart (Atlanta), semblaient être sur la même longueur d’onde pour que la banque centrale réduise son soutien à l’économie américaine, considérant que celle-ci était désormais assez solide pour supporter une remontée des taux plus rapide. « Il y a une dynamique suffisante corroborée par les données éc...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant