Face au PS et à Mélenchon, le PCF se cherche

le
0
Le Parti communiste se réunit en congrès jusqu'à dimanche, sous le signe des tensions au sein de la gauche.Le Parti communiste se réunit en congrès jusqu'à dimanche, sous le signe des tensions au sein de la gauche.

Les communistes ne cessent de hausser le ton mais ne parviennent pourtant pas à se faire entendre de ceux qui sont aux commandes, que ce soit au gouvernement ou à la direction du PS. Une source d'agacement fort et de tensions supplémentaires alors que s'ouvre jeudi le 36e congrès du PCF aux Docks d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

Le congrès réunit 800 délégués venus de toute la France, «unis comme rarement», assure Pierre Laurent. Le secrétaire national du PCF a défini son angle d'attaque: «L'heure est à la mobilisation des forces qui ont attendu un changement qui ne vient pas.» Depuis plusieurs mois, il dénonce «la politique d'austérité» suivie par le gouvernement. Le ton est moins virulent que celui de son allié au sein du Front de gauche...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant